Petition Closed

Keep part-time graduate enrollment/garder l'inscription à temps partiel @uOttawa

This petition had 95 supporters


--English follows the French--

Les étudiant-e-s aux cycles supérieurs de l’Université d’Ottawa ont présentement la possibilité de choisir de s'inscrire à temps plein ou à temps partiel au début de leurs études et de changer de statut par la suite, selon les règlements spécifiques à chacun des programmes et les obligations liées à l'obtention de bourses externes. Plusieurs étudiant-e-s choisissent ainsi de poursuivre leur cheminement scolaire à temps partiel après s'être initialement inscrit à temps plein en raison de la fin de la période d'élégibilité aux bourses et ainsi, pouvoir payer des frais moins élevés et/ou travailler à l’extérieur de l’Université tout en poursuivant leurs études. L’administration de l’Université d’Ottawa planifie cependant d'obliger les étudiant-e-s inscrits à temps plein au début de leurs études supérieures à maintenir ce statut jusqu’à leur graduation. Ce qui pourrait sembler être un changement mineur risque d’affecter considérablement le succès des étudiant-e-s aux cycles supérieurs ainsi que la qualité de recherche de ces derniers. Il y a malheureusement peu de financement disponible pour les doctorant-e-s une fois leur bourse d'admission terminée ou pour les étudiant-e-s à la maitrise qui poursuivent leurs études au-delà de la période couverte par leur bourse. Pour beaucoup d'étudiant-e-s, il est simplement impossible de prolonger des études à temps plein dans une province où les frais de scolarité sont exhorbitants et ce, sans financement. En ajoutant les coûts des loyers et les dépenses de base, la hausse des dépenses encourues par une telle mesure oblige nécessairement les étudiant-e-s à travailler davantage en dehors de leurs études. Le temps alloué à leurs travaux et recherche se verra alors incontestablement diminué, réduisant de fait la qualité des travaux et obligeant les étudiant-e-s aux cycles supérieurs à prolonger leurs études, voire à les abandonner. De plus, travailler plus de 10 heures par semaine est interdit pour les étudiant-e-s à temps plein, et donc les étudiant-e-s perdant leur financement seront face à un scénario qui les contraindra à enfreindre un règlement. Nous espérons donc une réponse positive de votre part et une révocation de cette décision le plus rapidement possible par l'administration et ce, dans l'intérêt tant des étudiant-e-s, des professeurs que de la qualité de la recherche à l'université d'Ottawa.

------------------------------------

Currently, graduate students at the University of Ottawa are permitted to drop-down from full- to part-time enrollment over the course of their studies, depending upon programme-specific policies and external funding requirements. Many students chose to do this as their studies progress and entrance scholarships expire to make their studies more affordable with the decreased tuition rates and by having more time to work. The university administration is planning to take this option away from students by forcing all students who begin their studies as a full-time student to keep that status until graduation. This seemingly minor change will have a large and detrimental impact on the success of graduate students and on the quality of research that they produce. Very little to no funding is available to doctoral students after their first four years, or to master’s students after their first two. For many students, full-time graduate tuition is simply unaffordable when paired with the cost of food and shelter, especially without funding, and this change will force students to work long hours to pay their expenses. This will cause graduate students to lose valuable research time, diminishing the quality of their work, and extending the average time taken to graduate as well as forcing more students to abandon their studies. Furthermore, working more than 10 hours per week is forbidden for full-time graduate students, and thus students who lose funding will be put in a scenario wherein one regulation forces them to beak the other. Therefore, we call upon the administration to reverse this decision as quickly as possible and to form a new policy that respects the best interests of students, professors, and the quality of our university's research.



Today: AÉDEÉP is counting on you

AÉDEÉP needs your help with “Keep part-time graduate enrollment/garder l'inscription à temps partiel @uOttawa”. Join AÉDEÉP and 94 supporters today.