Provide Mental Health Support for Suffering Students

0 have signed. Let’s get to 1,000!


In Canada, mental illness is a serious issue amongst young people. Intentional self harm is one of the leading causes of death in Canadians under 34. 1 in 5 people in Canada experience a mental health illness or problem. Only 1 in 5 students that need mental health services receive them. 

The stigma surrounding mental illness is caused by lack of education and leads to lack of support. Because of this, many students don’t have easy access to mental health services or don’t seek them out due to fear or shame. Teenage years are an overwhelming time in a person’s life and signs of mental illness are not uncommon, with 60% of students surveyed experiencing suicidal thoughts. But the mental health of teenagers often isn’t taken seriously and they are labeled as moody, dramatic, and hormonal. Students do not feel as though high schools are doing enough about this issue and the Colleges and universities are struggling to meet their students’ demands for mental health services and agree that high schools should be doing more. There should be more mental health support, education/awareness, and treatment offered in high schools to help students through their teenage years and better prepare them for their post secondary path.

We are calling on the Dufferin Peel Catholic District School Board in Ontario to set an example for the rest of Canada. We want to see better mental health education for all secondary students. This includes educating students on different mental illnesses, warning signs, tips for improving mental health, and how to be sensitive and supportive of friends and family living with a mental illness. This should be provided through in-school assemblies and written into the curriculum. This would also help teachers be more understanding towards students living with depression, anxiety, and other mental illnesses. Lastly, there should be at least one accessible mental health care professional in every school in the board, whom students can trust and confide in. They should be available 5 days a week during school hours, and should be available to all students. This is essential for all students to be able to seek help or express their concerns in a safe, supportive, and judgment-free environment.

 

 

Au Canada, la maladie mentale est un problème grave chez les jeunes. L'automutilation intentionnelle est l'une des principales causes de décès chez les Canadiens de moins de 34 ans. Au Canada, une personne sur cinq souffre d'une maladie ou d'un problème de santé mentale.


La stigmatisation entourant la maladie mentale est causée par le manque d'éducation et conduit à un manque de soutien. Pour cette raison, de nombreux étudiants n'ont pas facilement accès aux services de santé mentale ou ne les recherchent pas à cause de la peur ou de la honte. Les années d'adolescence sont une période accablante dans la vie d'une personne et les signes de maladie mentale ne sont pas rares. Mais la santé mentale des adolescents n'est souvent pas prise au sérieux et ils sont étiquetés comme maussades, dramatiques et hormonaux. Les étudiants n'ont pas l'impression que les écoles secondaires en font assez et que les collèges et les universités ont du mal à répondre aux demandes de leurs étudiants en services de santé mentale et conviennent que les écoles secondaires devraient faire plus. Il devrait y avoir plus de soutien en santé mentale, d'éducation / sensibilisation et de traitement offerts dans les écoles secondaires pour aider les élèves tout au long de leur adolescence et mieux les préparer à poursuivre leurs études postsecondaires.


Nous demandons au conseil scolaire catholique du district de Dufferin Peel en Ontario de donner l'exemple au reste du Canada. Nous voulons une meilleure éducation en santé mentale pour tous les élèves du secondaire. Cela comprend l'éducation des étudiants sur différentes maladies mentales, des signes avant-coureurs, des conseils pour améliorer la santé mentale, et comment être sensible et soutenir les amis et la famille vivant avec une maladie mentale. Cela devrait être fourni par le biais des assemblées scolaires et inscrit dans le programme d'études. Cela aiderait également les enseignants à mieux comprendre les étudiants qui vivent avec la dépression, l'anxiété et d'autres maladies mentales. Enfin, il devrait y avoir au moins un professionnel de la santé mentale accessible dans chaque école du conseil scolaire, à qui les élèves peuvent faire confiance et se confier. Ils devraient être disponibles cinq jours par semaine pendant les heures de classe. Ceci est essentiel pour que tous les élèves puissent demander de l'aide ou exprimer leurs préoccupations dans un environnement sûr, favorable et sans jugement.



Today: Cole is counting on you

Cole Brillert needs your help with “Justin Trudeau: Provide Mental Health Support for Students”. Join Cole and 585 supporters today.