Official Recognition of the Roma Genocide by the Canadian Government

0 have signed. Let’s get to 500!


 

English Below:

Le 10 juillet 2016, le très honorable Justin Trudeau, premier ministre du Canada, a visité Auschwitz-Birkenau. À la suite de cette visite, M. Trudeau a fait la déclaration suivante :

« Aujourd'hui, nous sommes témoins de la capacité de l'humanité à être délibérément cruelle et malveillante. Souvenons-nous de cette dure vérité, puisse-elle renforcer notre engagement à ne jamais laisser une telle obscurité régner. »

Romanipe souhaite saisir cette occasion pour mettre en lumière le destin, souvent oublié, des Roms durant l’Holocauste. Le 2 août a été désigné par la communauté rom internationale comme la journée de commémoration du Porrajmos, c’est-à-dire du génocide des Roms commis en Europe sous l’occupation nazie. Cette date a été choisie car c’est ce jour-là, en 1944, que 2897 Roms et Sintis, y compris des personnes âgées et des enfants, étaient emprisonnés dans le Zigeunerlager, un camp de gitans, puis assassinés dans les chambres à gaz d’Auschwitz-Birkenau. Les estimations les plus récentes indiquent qu’au moins 500 000 Roms et Sinti ont été tués par les nazis et leurs collaborateurs pendant la Seconde Guerre mondiale.

Malheureusement, le génocide des Roms et des Sintis demeure largement méconnu de l’opinion publique. Il n’apparaît aucunement dans les programmes canadiens d’éducation publique et fait l’objet de simples mentions dans les comptes rendus  historiques du Troisième Reich.

Au cours des 70 dernières années, la tragique histoire du génocide rom a été ignorée et oubliée ce qui, de fait, a permis le maintien en Europe de la discrimination contre les Roms. Dans un contexte accru de racisme anti-roms et par la présence de mouvements néonazis partout en Europe, nous avons récemment été témoins du danger grandissant de l’oubli du passé et de ses conséquences. Dernièrement encore, l’anti-tsiganisme a mené à l’assassinat de six Roms, dont un enfant, par des extrémistes de droite. Une telle propagation de haine et de violence contre les Roms n’aurait pas été permise, si l’histoire du génocide rom avait été correctement reconnue et enseignée.

C’est seulement l’année dernière, le 14 avril 2015, que le Parlement européen a enfin adopté une résolution reconnaissant « le fait historique du génocide rom ayant eu lieu durant la Seconde Guerre mondiale. »  La résolution précise que le 2 août devrait être consacré aux victimes du génocide et proclamée « Journée européenne de commémoration de l'holocauste des Roms ». Elle condamne ondamne d toutes les formes de racisme et de discrimination commises contre les Roms et souligne que l'anti-tsiganisme doit être combattu efficacement, si l'on veut que les mesures prises dans d'autres domaines portent leurs fruits.

Romanipe invite le gouvernement canadien à reconnaître lui aussi officiellement le génocide rom commis durant la Seconde Guerre mondiale. Cette reconnaissance assurerait une légitimité juridique et morale aux revendications des Roms, qui demandent leur juste intégration à l’histoire de l’Holocauste. Par ce geste, les cérémonies, les commémorations et les activités en honneur aux victimes de ce génocide gagneraient elles aussi une reconnaissance officielle. Il est donc proposé que le 2 août soit reconnu comme la journée consacrée à la commémoration du génocide rom durant la Seconde Guerre mondiale. Cette date a été retenue par les organisations roms, en raison de son poids historique et symbolique. La  reconnaissance officielle de cette date marquera le début du processus de guérison collective des Roms et des Sintis tragiquement disparus sous le régime de Hitler et de ses collaborateurs.

                                                                                                      

On July 10 2016, the Honourable Prime Minister Mr. Justin Trudeau visited Auschwitz-Birkenau. Following his visit, Mr. Trudeau solemnly declared:

Today we bear witness to humanity's capacity for deliberate cruelty and evil. May we ever remember this painful truth about ourselves and may it strengthen our commitment to never again to allow such darkness to prevail. We shall never forget.

Romanipe wishes to take this opportunity to bring attention to the often forgotten plight of Roma during the Holocaust. Designated by the international Roma community, August 2nd is dedicated to the commemoration of the Porrajmos, the Roma genocide during the Nazi occupation of Europe. August 2nd was chosen as it was on this date in 1944, that the remaining 2,897 Roma and Sinti, including the elderly and children, imprisoned in the Zigeunerlager or “Gypsy Camp” were murdered in the gas chambers at Auschwitz-Birkenau. The most recent estimates indicate that at least 500,000 Roma and Sinti  were systematically killed by the Nazis and their collaborators during World War II.

Unfortunately, the genocide of Roma and Sinti is virtually unknown to the general public. It does not appear in public education curricula in Canadian schools and it is merely a footnote in the historical accounts of the Third Reich. For the past 70 years, the unfortunate history of the Roma Genocide has been ignored and forgotten, a fact, which has enabled discrimination against Roma to continue. With the growing influence of neo-Nazi movements throughout Europe, we have recently witnessed the very dangers and consequences of forgetting the past. In current day Europe, growing Anti-Gypsyism has led to the racially motivated killings of six Roma including one child by far-right extremists. Such widespread hatred and violence against Roma would not be allowed today, had the history of the Roma Genocide been rightfully recognized and taught.

On April 15th 2015 the European Parliament finally adopted a resolution, recognizing “the historical fact of the genocide of Roma that took place during World War II.” The resolution declared August 2nd, as a day which ought to be dedicated to commemorating the victims of the Roma Genocide during World War II. It also underlined “the need to combat anti-Gypsyism at every level and by every means, and stresses that this phenomenon is an especially persistent, violent, recurrent and commonplace form of racism.”

Romanipe invites the Canadian government to follow suit and formally recognize the Roma Genocide during World War II. Recognition would grant legal and moral legitimacy to the demands for restitution for Roma to rightfully be incorporated in the history of the Holocaust, including at all official ceremonies, commemorations and events honouring victims of the war.

As the memorial day chosen by Romani organizations worldwide, we ask the Canadian government to recognize August 2nd as the official day of commemoration of the mass murder of Roma and Sinti during the Second World War.

This recognition will begin the process of education and further assist the collective healing process of the tragedy that befell the Roma and Sinti population at the hands of Hitler and his collaborators.



Today: Romanipe is counting on you

Romanipe needs your help with “Justin Trudeau: Official Recognition of the Roma Genocide by the Canadian Government”. Join Romanipe and 202 supporters today.