Justice et vérité pour Selom et Matisse

0 a signé. Prochain objectif : 25 000 !


Moi, Valérie, 54 ans la maman de Matisse et Peggy la maman de Selom avons perdu tragiquement nos 2 enfants le 15 décembre 2017 à Lille.

Une intervention de police pour une rixe dans une rue, qui n'avait rien à voir avec nos enfants. Les personnes qui se battaient voient la voiture de police arrivée et se sauvent. Derrière cette rue, se trouve un endroit où les jeunes aiment se retrouver pour être tranquille. Ce soir là, ils étaient 4, et ils en avaient assez d'être contrôlés, insultés, voir frappés. Ils se sont mis dans ce cul de sac pour jouer au foot, écouter de la musique. Les policiers ont fait le tour du bâtiment armés de matraques, gazeuses, LBD et HK, en courant. 

De peur d'être à nouveau contrôlés, ou frappés, ils ont eu comme seule issue, de grimper sur une grille et ramper à 4 pattes sur un mur pentu et glissant. Ils étaient effrayés, d'après une femme qui les a vu, et qui leur a dit que c'était dangereux. Ils ont enjambé un petit grillage non sécurisé qu'un enfant de 12 ans pourrait aussi enjamber. Ils ont atterri sur une voie ferrée et un TER les a happé tous les 4 à 20h42. 

Le chauffeur a tenté de freiner mais il n'a pas pu éviter le choc. Selom et Matisse ont été emmenés de toute urgence au CHR de Lille. Selom avait une hémorragie cérébrale, il est décédé le 16 décembre. Matisse mon fils unique est resté 6h au bloc. Il avait un oedème au cerveau et une hémorragie de la hanche. Matisse est décédé le 17 décembre. 

Nos enfants ont subi constamment des contrôles abusif et délits de faciès par la police. Ce n était pas des délinquants, ils étudiaient et avaient un avenir tout tracé. Le soir de l'accident, les policiers ont nié le fait qu'ils étaient présents, pas de géolocalisation, ni radicalisation. Ils n'ont pas appelé les secours alors qu'ils étaient présents sur les lieux sachant pertinemment qu'ils ont du entendre les hurlements de nos enfants. Ils disent être reparti à 20h50 pour rendre leurs armes. 

J'ai été prévenue par mon neveu à minuit de l'accident car les réseaux sociaux en parlaient. J'ai été reçue à l hôpital par 2 policiers en civils. Ils étaient ennuyés de me demander mes papiers, j'étais hystérique, ils ont fait de même pour Peggy. Pas de vidéo de surveillance de la sncf qui fonctionnait. Les policiers qui nient être sur place, le procureur aussi. Et un communiqué de notre avocat qui dénonce que des témoins ont bien vu les policiers. Le 23 décembre, le lendemain de l enterrement de mon fils, je vais déposer plainte comme me l'a demandé mon avocat. Ils refusent de prendre ma plainte. C est l'avocat qui ira lui même déposer ma plainte au Tribunal de grande instance de lille. 

Nous avons créé cette pétition parce que depuis deux ans nous demandons une reconstitution, refusée 2 fois car jugée trop coûteuse. Nous avons reçu les soutiens de nombreux collectifs comme Justice pour Adama, Justice pour Gaye, les mamans de Mantes la Jolie et de nombreux médias indépendants.

Nous demandons la reconstitution car c'est un homicide volontaire, mise en péril de la vie d'autrui et non assistance à personne en danger. Ces policiers doivent être jugés comme des criminels lambda. Nous voulons connaître la vérité, nous en avons le droit. Nous souffrons depuis deux ans car l'enquête est longue. 

Monsieur le juge d'instruction Marc Chemin, nous vous sollicitons pour que notre demande soit acceptée car pour nous, elle est primordiale. Nous devions avoir une réponse le 12 décembre. Nous n'avons eu aucun retour.

Nous continuerons le combat, jusqu'à notre mort. Nos enfants n'avaient pas de prix. Ainsi que toutes les victimes des bavures policières depuis des années. Soutenez nous, pour la mémoire de nos enfants et pour que justice soit faite.

Merci de signer et partager cette pétition 

Valérie et Peggy du Collectif Selom Matisse