Soutenons Vanessa, victime d'une grave erreur judiciaire

0 a signé. Allez jusqu'à 1 000 !


Nous sommes des amis de Mme Vanessa Keryhuel et nous souhaitons prendre sa défense alors qu'elle est sur le point d'être renvoyée devant le tribunal correctionnel pour des faits qu'elle n'a jamais commis.

Vanessa est une personne douce et attachante. Elle ne présente aucune agressivité. C'est une mère aimante qui serait incapable de faire le moindre mal à ses enfants ou même à qui que ce soit d'autre. Nous savons parfaitement que Vanessa n'est absolument pas coupable des faits qui lui sont reprochés. C'est pour nous une évidence: Vanessa n'a jamais fait de mal à ses enfants.

Les services sociaux sont d'ailleurs parvenus à la même conclusion que ce que nous savons depuis longtemps ! Ces professionnels sont habitués aux situations de maltraitance. Ils ont indiqué au juge pour enfants que les enfants de Vanessa étaient en sécurité chez elle et qu'ils ne couraient aucun risque. Ce juge a ensuite pris la responsabilité de classer sans suite la procédure éducative. Ces professionnels auraient-ils pris une telle responsabilité, lourde de conséquences, s'ils avaient perçu le moindre danger ?

Aujourd'hui, cela fait deux ans que Vanessa a de nouveau la garde de ses enfants. Y a-t-il eu le moindre problème ? Le moindre signalement ? La moindre suspicion de maltraitance ? Non. Rien ! Peut-on vraiment croire que Vanessa ait eu des gestes terriblement violents envers ses enfants ? C'est évidemment impossible dans ces conditions !

La question est maintenant de savoir comment nous en sommes arrivés là. Pourquoi Vanessa est-elle mise en examen ? Après tout, ne dit-on pas qu'il n'y a pas de fumée sans feu ? Ces questions légitimes méritent des explications. Ceux d'entre nous qui ont des connaissances médicales peuvent en apporter les réponses. Nous avons tous énormément travaillé pour les obtenir et ainsi aider notre amie. Nous avons aussi bénéficié de l'aide extraordinaire et généreuse de plusieurs médecins.

Cette situation dramatique part d'un simple malentendu. Un radiologue hospitalier a cru détecter ce qui ressemblait à du sang autour du cerveau lors d'un scanner cérébral. Ce signe se retrouve dans le syndrome du bébé secoué. Cependant, l'IRM cérébrale, beaucoup plus précise, montrait au contraire qu'il ne s'agissait pas de sang mais de liquide céphalorachidien, ce qui est tout à fait normal. Chez Hylann, ce liquide était présent en grande quantité, une particularité que l'on appelle l'hydrocéphalie. Cela explique aussi la "grosse tête" d'Hylann qui était observable dès la naissance (on le voit bien sur la courbe du périmètre crânien, élevée mais stable depuis le début). Nous tenons à préciser que la pédiatre qui suivait l'enfant à l'époque n'a jamais été inquiétée de cette pathologie, qui est dans la majorité des cas bénigne !

Au contraire, il n'y a absolument aucun argument en faveur du syndrome du bébé secoué. Ce syndrome se caractérise par un hématome sous-dural, des hémorragies rétiniennes, un œdème cérébral, des lésions cérébrales, des lésions cervicales, des fractures du crâne, des côtes, ou des membres, des bleus, des traces de traumatismes sur le corps. Au niveau clinique, un malaise soudain, des convulsions, des signes d'atteinte neurologique. Quels sont parmi ceux-là les signes et symptômes présentés par Hylann ? Il n'y en a aucun, pas un seul ! Pas d'hématomes, pas de fractures, pas de bleus, pas de traces de violences, pas d'atteinte neurologique, rien du tout... !

Hylann n'a jamais subi le moindre traitement médical, la moindre rééducation. Un tiers des enfants réellement secoués décèdent de leurs blessures, les autres sont handicapés à vie. Cela montre bien la violence associée à ce bien triste syndrome. Au contraire, Hylann a un développement parfaitement normal, même en avance pour son âge ! Comment peut-on soutenir un seule seconde qu'Hylann serait un bébé secoué ? Nous sommes totalement abasourdis devant un diagnostic aussi aberrant, et il est absolument évident pour nous qu'il ne s'agit que d'un simple malentendu qui part d'une lecture erronée d'un scanner cérébral...

Voilà où nous en sommes aujourd'hui. Vanessa est la victime d'un système qui s'est emballé, à juste titre devant une suspicion de maltraitance bien sûr, mais un système qui n'a pas su s'arrêter lorsqu'il s'est avéré qu'il ne s'agissait que d'une simple erreur depuis le début. Son cas n'est pas isolé et des dizaines de parents vivent le même drame injuste.

Même si nous pouvons comprendre que de telles erreurs puissent survenir chez des fonctionnaires débordés et soucieux de protéger les enfants, il est inadmissible que des personnes innocentes en payent le prix fort. Vanessa est une maman extraordinaire et une femme courageuse qui fait preuve d'une résilience hors du commun devant une situation aussi difficile. Elle ne se laissera jamais faire et nous la soutiendrons aussi fermement que possible jusqu'à ce qu'elle soit totalement blanchie.

Nous espérons que vous serez réceptifs à notre appel.



Association Adikia compte sur vous aujourd'hui

Association Adikia a besoin de votre aide pour sa pétition “Juge d'instruction: Soutenons Vanessa, victime d'une grave erreur judiciaire”. Rejoignez Association Adikia et 517 signataires.