sauvegarde du collège Elisabeth de NASSAU à SEDAN

0 a signé. Prochain objectif : 2 500 !


Nous, parents d'élèves du collège Elisabeth de NASSAU,nous nous battons et défendons, auprès du département des Ardennes, de l'Inspection Académique des Ardennes et des instances supérieures pour:

- La réouverture d'une classe de 5eme cette année 2019/2020 afin de ne pas avoir de classe à 30 élèves.(ce qui nous a été refusé MAIS NOUS AVONS OBTENU EN SEPTEMBRE 19 APRES UNE MOBILISATION TRES SUIVI . QUELQUES HEURES SUPPLÉMENTAIRES QUI ONT PERMIS DE REPENSER LES EMPLOIS DU TEMPS le 15/10/19)

- Les unités localisées pour l'inclusion scolaires existe au collège Elisabeth de NASSAU, ce sont des dispositifs pour la scolarisation des élèves en situation de handicap dans le premier et le second degrés.Cependant la comptabilisation des élèves ULIS dans l'effectif global du collège n'est pas pris en compte, qui est une aberration au regard du dispositif "école inclusive" dont parle le gouvernement (c'est en cours nous répond-t-on! TOUJOURS EN COURS ET PAS DE NOUVELLES!le 15/10/19).

- Et plus précisément maintenant du maintien en vie du collège Elisabeth de NASSAU; puisqu'on parle de fermeture et de réorganisation/mutualisation des structures dans les Ardennes.(C ETAIT UNE HYPOTHESE ET C EST DEVENU NOTRE NOUVEAU COMBAT!! le 15/10/19)

Un peu d'histoire sur ce bâtiment magnifique: La création du collège Élisabeth de Nassau est l’œuvre d’Henri Couty, lauréat d’un concours. Il s’agit bien d’un collège, selon le décret paru au Journal officiel le 7 août 1894. Les choix de construction : l’alternance briques et pierres, le style est néo-classicisme, le fronton est orné de trois vases et daté de 1894, année de début des cours avec 71 élèves.Le collège prend tardivement le nom de la seconde épouse d’Henri de la Tour d’Auvergne, en 1961, l’établissement devient alors lycée pour une très courte période.

Nous n'avons pas de dispositif REP donc pas prioritaire, nous avons un effectif global satisfaisant, toutes les classes sociales sont représentées dans ce collège Sedanais, avec un accueil particulier pour les enfants en grandes difficultés. Le collège NASSAU a plus de 125 ans et est toujours debout  et il a une telle mixité sociale qu'il serait dramatique de le fermer au vue de la situation démographique et géographique de celui-ci.Pourquoi casser ce qui fonctionne ? Pourquoi ne pas laissez le choix aux parents, aux enfants pour leur parcours scolaire ? A moins que tous les parents ont les moyens et/ou l'envie d'envoyer leurs enfants en privé!  NON alors BATTEZ VOUS, REVOLTEZ VOUS et FAITES VOUS ENTENDRE. SIGNEZ

C'est une chance pour nos enfants futurs citoyens d' avoir cette mixité, ces échanges et cette future tolérance qui manquent tant à la France et au monde entier! et vous les décideurs, les acteurs de notre société, les politiciens que voulez vous pour vos enfants?