Pour un service public de la formation professionnelle en Champagne-Ardenne

0 a signé. Allez jusqu'à 1 000 !


Le 18 octobre 2018, la direction générale de l’AFPA (Agence pour la Formation Professionnelle des Adultes) a annoncé la suppression de 1541 postes et la fermeture de 38 centres en France.

En Champagne-Ardenne

-          Le centre de Romilly-sur-Seine,

-          le site de Reims,

-          la quasi-totalité des formations aux métiers de l’industrie et du bâtiment de Saint-Dizier et Charleville-Mézières,

-          la totalité des formations soudage

-          les formations à la réparation automobile et au contrôle technique de Troyes et Rethel,

-          la formation Assistantes de Vie aux Familles de Reims.

Soit 97 postes

 

Ces fermetures induiraient nécessairement la cessation d’activités périphériques et de services associés, tels que le conseil en formation, l’accompagnement, la certification, l’hébergement, la restauration

L’AFPA est un outil majeur de la formation professionnelle des demandeurs d’emploi, qui chaque année, obtiennent une qualification au Titre Professionnel du ministère du travail, et qui retrouvent un emploi dans les 6 mois pour 70% d’entre eux. Les plateaux techniques des centres, très proches des réalités professionnelles, permettent d’acquérir les gestes du métier dans les règles de l’art.

Alors que les besoins en formation professionnelle qualifiante n’ont jamais été aussi importants au moment où tout salarié sera amené à changer plusieurs fois de métier au cours de sa vie professionnelle !

Et pourtant, tout cela risque de disparaître !

C’est la désertification des services publics qui s’accentue, consécutive aux désengagements de l’Etat et des Régions : la formation n’est pas une marchandise, c’est un investissement !

Il est urgent de défendre la formation pour tous, de défendre le service public de la formation professionnelle qui donne encore la possibilité de se former à proximité, sur le métier de son choix, en bénéficiant des services associés à la formation que sont l’accompagnement social, l’hébergement et le service de restauration.

Nous demandons à M. Jean Rottner, président de la Région Grand Est, d’organiser une table ronde avec les élus des collectivités territoriales concernées et le préfet de Région autour de la place de l’afpa en Champagne-Ardenne.

Signez la pétition pour la sauvegarde de l’afpa

 



Sophie compte sur vous aujourd'hui

Sophie NICOLAS a besoin de votre aide pour sa pétition “jean.rottner@grandest.fr: Pour un service public de la formation professionnelle en Champagne-Ardenne”. Rejoignez Sophie et 607 signataires.