Sauver la filière du sport équestre d'extérieur

Sauver la filière du sport équestre d'extérieur

0 a signé. Prochain objectif : 100 !
Quand elle atteindra 100 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être inscrite comme pétition recommandée !
France D'HARCOURT a lancé cette pétition adressée à Jean-Pierre Vogel et à

A L’attention de Monsieur Jean-Pierre Vogel, Sénateur, en charge de la filière équine

La FFE a saisi en urgence les élus sur le sujet du bien-être animal et envoyé un courrier aux parlementaires : « Comme les chiens et les chats, les chevaux doivent être pris en compte ! »

L'interdiction des sorties en extérieur pénalise particulièrement la filière des sports équestres d'extérieur : TREC, endurance, attelage, loisirs, randonnée

Les pâtures ont subi le confinement de mars et la sécheresse, réduisant l’espace de vie de nos chevaux. Nous sommes nombreux à n’avoir ni carrière ni infrastructure pour aérer, travailler, faire progresser nos chevaux. Il est donc particulièrement important de pouvoir continuer  à « travailler » en extérieur.

L’entrainement musculaire et cardiaque des chevaux d’extérieur est vital pour le maintien de leur condition physique et mentale et pour les performances sportives. Un cheval de sport d’extérieur doit pouvoir continuer à s’entrainer…à l’extérieur.

Compte tenu du fait que l’entrainement en pleine nature ne présente absolument aucun danger sanitaire, nous demandons une dérogation autorisant à :

- Sortir en extérieur autour de chez soi sans limitation de distance et durée

- Assurer le transport des chevaux sur site d’entrainement (circuits dédiés, circuits attelage, forêts…) sans limitation de distance et durée

Il a été possible de mettre à « l’arrêt » nos chevaux lors du premier confinement. Mais il n’est pas envisageable de confiner à nouveau pendant des semaines.

Il est à prévoir que ce confinement durera bien au-delà des 4 semaines prévues. Et il est même probable que la vie future soit jalonnée de confinements récurrents.

Il faut donc anticiper si on ne veut pas condamner totalement la filière des chevaux d’extérieur. Pour cela nous avons besoin d’une réglementation spécifique nous permettant de conserver la valeur de nos chevaux dans un total respect de leur bien-être et besoins et de préserver, à terme, les filières du sport équestre d’extérieur : TREC, endurance, attelage, randonnée.

0 a signé. Prochain objectif : 100 !
Quand elle atteindra 100 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être inscrite comme pétition recommandée !