M. le Maire, protegez notre cadre de vie en freinant les ardeurs des promoteurs !

0 a signé. Allez jusqu'à 200 !


La première fois que je suis arrivée dans la rue Balzac, où nous résidons, je suis tombée sous le charme de la verdure, du calme et de l’esprit de village de cette impasse havre de paix dans la ville !
Depuis 5 ans, j’y vois mon fils s’y épanouir, ainsi que ses voisins et copains.

Aujourd’hui, un promoteur immobilier rachète les unes après les autres les maisons du quartier qui sont en vente, les rase et y construit des habitats collectifs denses (18 logements de 44m2 en moyenne). Le rythme de ses constructions s’accélère depuis qu’il est officiel que le métro passera (dans 15 ans !) à quelques minutes à pieds. La plus-value qu’il fera sera certainement énorme.

Demain, ce promoteur va construire autour de notre maison, et celles de nos voisins (majoritairement d'un étage) des immeubles de 3 étages (environ 12m de haut) sur un premier terrain, et certainement d’autres immeubles sur tous les terrains qu’il achète (une demi-douzaine, dont deux à quelques mois d’intervalle dans un rayon de 50m…).
Il prévoit même (de son propre aveu) de faire une saignée qui ouvrira l’impasse sur la route adjacente.

Après-demain, ce sont tous les quartiers pavillonnaires, qui font l'âme de notre ville, qui vont disparaitre ?

Nous sommes, ainsi que les résidents du quartier sont très préoccupés, car avec ces nouvelles constructions :
- Nos enfants ne seront plus en sécurité dans l’impasse (sans trottoir), qui deviendra un axe de plus en plus passant
- Nous ne pourrons plus trouver de place de parking dans le quartier (certaines maisons n’ont pas d’accès direct à la rue et ne peuvent pas rentrer leurs véhicules) : la construction d’un premier lot d’immeubles se termine (18 logements) et à suivre minimum 9 autres, dans un quartier déjà saturé en terme de stationnement !! (en dépit des contraintes de construction de logements neufs).
- Notre maison, et celles de nos voisins, qui sont sur des terrains glissants, risque d’être endommagées par les lourds travaux (nous sommes sur une zone classée à risque par la préfecture)


Pire,
- Notre maison et celles de nos voisins, majoritairement d’un étage, vont être encerclées et emmurées au milieu d’immeubles de 3 étages !
- Nous risquons du jour au lendemain, ainsi que plusieurs voisins, de voir coupé notre tuyau de raccordement au réseau d’égouts qui passe sur l’un des terrains visés par les constructions. A ce jour, la mairie ne nous a pas proposé de solution…
- De nombreux arbres et jardins vont être remplacés par des immeubles et menacer l’écosystème de notre quartier (renards, lapins, hérissons, mésanges, perruches… qui y vivent tranquillement !)

Monsieur le Maire, j’en appelle à votre respect PLU et PADD pris démocratiquement en Conseil municipal après consultation publique, reconnaissant notre zone d’habitation comme « tissus pavillonnaires caractérisés par un épannelage bas et une richesse architecturale importante, pouvant faire l’objet d’une intensification urbaine maîtrisée »


POUR QUE LA VOIX DES CITOYENS COMPTE AUTANT QUE CELLE DES PROMOTEURS, nous vous demandons de :


• Lancer une démarche de permis modificatif au permis d’aménager n° 09403317N 0001 du 28 avril, en consultation avec les riverains concernés.


• Nous proposer une vision d’urbanisme clairvoyante et visionnaire afin de ne pas laisser le quartier évoluer « au petit bonheur la chance » (poubelles, stationnement, sécurité, infrastructures, commerces…), en exerçant le droit de préemption de la Ville sur les terrains, afin de proposer aux Fontenaysiens des espaces verts nouveaux, favoriser le commerce de proximité, ou des espaces de stationnement. (Ces investissements peuvent être facilités par la Taxe professionnelle collectée par la Ville qui bénéficie d’une manne considérable offerte notamment par les bureaux géants construits dans le Val.)


• Garder une vigilance accrue sur l’ensemble des futurs permis d’aménager ou de construire qui vous seront - prochainement - soumis. Pour que les maisons ne soient pas remplacées systématiquement par des immeubles et que Fontenay-sous-Bois garde sa qualité de vie !



Cecile compte sur vous aujourd'hui

Cecile MADEJ a besoin de votre aide pour sa pétition “Jean-Philippe GAUTRAIS: M. le Maire, protégez notre cadre de vie en freinant les ardeurs des promoteurs !”. Rejoignez Cecile et 124 signataires.