Nous souhaitons que le passé simple reste présent dans les programmes scolaires français.

0 a signé. Allez jusqu'à 500 !


Vous en avez sûrement entendu parler : l'Education Nationale souhaite écarter le passé simple des futurs programmes scolaires. 

Ainsi, le passé simple est un temps "hautement discriminant dans la production des élèves" selon Sylvie Plane, vice-présidente du Conseil Supérieur des Programmes (CSP)

Cette décision porte gravement atteinte à notre langue et celle-ci est aujourd'hui plus que jamais remise en cause. Si l'Ecole, donc l'Etat, n'apprend pas aux jeunes le passé simple, alors il deviendra encore plus inusité et disparaîtra de lui-même. Mais l'enjeu va au-delà du simple passé simple : si l'on continue sur cette voie, c'est la langue française qui trépassera ! Et ce, à cause de l'Education Nationale, à cause de l'Etat ! L'Etat participe donc sciemment à la destruction de notre langue, dans notre dos, sans que nous puissions donner notre avis.

Cette pétition a pour but de contraindre l'Education Nationale à renoncer à l'ostracisation du passé simple prévue par le CSP. 

Vos signatures montreront au ministre de l'éducation nationale, Jean-Michel Blanquer, que vous êtes opposés à la décision du CSP de supprimer le passé simple des nouveaux programmes scolaires.

Si vous êtes attachés à la langue française, signez ! 

Source : http://www.lefigaro.fr/langue-francaise/actu-des-mots/2018/01/03/37002-20180103ARTFIG00001-le-passe-simple-est-il-condamne-a-disparaitre.php

 



Maxence compte sur vous aujourd'hui

Maxence SOBRAL a besoin de votre aide pour sa pétition “Jean-Michel Blanquer: Nous souhaitons que le passé simple reste dans les programmes scolaires français”. Rejoignez Maxence et 215 signataires.