Non au recrutement d'enseignants contractuels dans le Cantal !

0 a signé. Allez jusqu'à 200 !


Pour la première fois de son histoire, l’académie de Clermont va faire appel à des enseignants contractuels pour pallier le déficit en enseignants dans le premier degré. Elle le fera alors que des dizaines de personnes se destinant à la profession d’enseignant attendent sur la liste complémentaire au concours. Ceux-là même qui seront les premiers à être sollicités pour signer un contrat à durée déterminée sur un emploi d’enseignant, dans au moins trois départements de l’académie.

Pour notre département du Cantal, ce sont 4 recrutements d'enseignants contractuels qui sont prévus.

Cette décision repose sur le choix de la précarité et de la flexibilité plutôt que sur le pari de l’avenir et de l’encouragement à exercer ce métier. La contractualisation qui est actuellement proposée aux reçus sur la liste complémentaire est une réponse méprisante à l’égard de leur parcours et de leur investissement dans la voie professionnelle qu’ils ont choisie et pour laquelle ils n’ont pas ménagé leurs efforts. C’est un signal négatif adressé à toute une génération de futurs enseignants dont l’académie est malgré tout dépendante pour couvrir ses besoins en personnels.

C’est aussi un coup porté au statut des enseignants du premier degré, à leur recrutement sur concours, à leur carrière et à leur formation professionnelle. Le SNUipp-FSU de l’académie de Clermont est opposé au recours à des enseignants non titulaires, en contrat précaire et sans protection, sur des missions de service public d’éducation pérennes. Les écoles et les élèves ont avant tout besoin d’enseignants formés et stables.

Enfin, la liste complémentaire n’étant pas épuisée, seule la logique budgétaire semble motiver cette décision, celle de la gestion des personnels à flux tendu et du recrutement d’enseignants contractuels comme variable d’ajustement. Le SNUipp-FSU de l’académie de Clermont le dénonce fermement.

Le SNUipp-FSU de l’académie de Clermont demande à ouvrir la liste complémentaire pour effectuer les recrutements nécessaires aux besoins des départements.

Il soutient les initiatives et mobilisations (pétition, rassemblement…) engagées dans les départements.

Les élèves, les écoles et les enseignants du premier degré de l’académie attendent d’autres perspectives d’avenir.

 

Signons cette pétition, et relayons-la, parce qu'être enseignant ne s'improvise pas, et parce que nous disons NON à la précarité !



SNUipp-FSU du CANTAL compte sur vous aujourd'hui

SNUipp-FSU du CANTAL a besoin de votre aide pour sa pétition “Jean-Michel Blanquer: Non au recrutement d'enseignants contractuels dans le Cantal !”. Rejoignez SNUipp-FSU du CANTAL et 128 signataires.