Non à la 2e heure supplémentaire imposée aux enseignant.es

Non à la 2e heure supplémentaire imposée aux enseignant.es

0 a signé. Prochain objectif : 500 !
Quand elle atteindra 500 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être inscrite comme pétition recommandée !

Monsieur le Ministre,

Les enseignant.es du second degré peuvent, actuellement, se voir imposer une heure d'enseignement au-delà de leurs obligations réglementaires de service.

Vous avez annoncé la suppression dès 2019 de 1800 postes dans le second degré et les services administratifs. Sauf que sur le terrain, la compensation du manque d'enseignant.es se fera par le recours, facilité, aux heures supplémentaires. En effet, vous prévoyez une seconde heure supplémentaire hebdomadaire non refusable pour les enseignant.es du second degré. Cette disposition devrait entrer en vigueur en septembre 2019, après publication du décret. Pourtant, selon un article du SNES Grenoble paru le 23 janvier 2019, déjà « 11% de la totalité des heures de cours en lycée de l’académie de Grenoble sont effectués en heures supplémentaires ! » Cela correspond à « plus de 11 000 heures de cours » soit « 650 emplois de professeurs certifiés ».

Les conditions de travail des enseignant.es ne cessent de se dégrader, à tous les niveaux : classes surchargées, salaires médiocres, mutations aléatoires, postes partagés, matériel obsolète, réunions et concertations multipliées, projets qui fonctionnent sur la base du bénévolat, manque de reconnaissance à tous les niveaux de la société, infantilisation etc …

Imposer une 2e heure supplémentaire c'est une pression en plus, c'est une classe en plus, des copies en plus, des conseils de classe en plus, des postes à complément de service en plus ... et des postes en moins …

Imposer une 2e heure supplémentaire c'est imaginer que les professeur.es ont du temps de libre alors que la réalité,vous n'êtes pas sans le savoir, c'est qu'avec 18 heures face élèves c'est 43 heures de travail hebdomadaire (source INSEE) ou 41h17 pour un.e certifié.e. selon une étude de 2010 de la Depp, la division des études du ministère.

Imposer une 2e heure supplémentaire c'est nier le travail des enseignant.es, leur vie personnelle, leurs choix, leurs responsabilités.

C'est pourquoi nous vous demandons l'abandon de ce futur décret visant à imposer une 2e heure supplémentaire aux enseignant.es.


Avec nos respectueux hommages, nous vous prions d’agréer, Monsieur le Ministre, l’expression de notre considération distinguée.

0 a signé. Prochain objectif : 500 !
Quand elle atteindra 500 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être inscrite comme pétition recommandée !