Déclarons les écoles Zones d'enfance protégée

0 a signé. Prochain objectif : 2 500 !

Zone Enfance protégée PARENTS D'ÉLÈVES MOBILISÉS
Zone Enfance protégée PARENTS D'ÉLÈ… a signé la pétition

SI COMME NOUS VOUS ÊTES  :

  • Indignés par l'expulsion brutale d'enfants étrangers qui étaient scolarisés dans les écoles de la République
  • Préoccupés par l'impact de ces expulsions sur tous les enfants qui en sont témoin
  • Convaincus qu'en plus de se mobiliser au cas par cas, nous devons enrayer la mécanique globale de ces expulsions. 

DEMANDEZ QUE LES ÉCOLES/COLLÈGES/LYCÉES DEVIENNENT DES "ZONE D'ENFANCE PROTÉGÉE (ZEP)" ET :

  • Un moratoire sur les expulsions d'enfants scolarisés dans les écoles de la République
  • L'inscription dans la loi du principe de « trêve scolaire », principe interdisant le renvoi d’un enfant en cours de scolarisation

Ces expulsions ne respectent pas la convention internationale des droits de l'enfant (dont le 30ème anniversaire vient d'être célébré) : il est temps que l'école redevienne un sanctuaire !!

--------

A l'origine de cette pétition : un collectif de parents 

Le matin du 4 octobre, la petite Marianne (nom changé pour sa sécurité) aurait dû aller à l'école et retrouver ses camarades comme elle le faisait depuis plus d'un an. Mais elle a été réveillée en sursaut à 6h du matin aux cris de "Police ! Ouvrez !!" puis embarquée, terrorisée, dans un vol vers la Géorgie et séparée de son père, absent au moment de l'expulsion. Elle est désormais déscolarisée car sa famille étant menacée dans ce pays, elle doit se cacher. Elle pleure encore tous les jours. Dans son école de France, la chaise reste vide et ses ami.e.s ne comprennent pas ce qui s'est passé. 

De façon spontanée, nous, parents de cette école, avons organisé des événements pour protester et protéger les autres enfants qui pourraient être concernés. Or, plus nous avons avancé, plus nous avons découvert l'ampleur du phénomène des expulsions d'enfants en France, d'où l'idée d'une initiative nationale.

Le but ? Mettre un grain de sable dans l'infernale mécanique de ces expulsions en portant deux revendications simples et claires, dans lesquelles tout humaniste peut se reconnaître :

- moratoire sur les expulsions d'enfants scolarisés dans les écoles de la République
- inscription dans la loi du principe de « trêve scolaire », principe interdisant le renvoi d’un enfant en cours de scolarisation.
 

Plus d'information sur https://www.zoneenfanceprotegee.fr/

 

P.S. Un grand merci à Zep pour le dessin de Titeuf.