MAINTIEN DE L'EDUCATION PRIORITAIRE POUR LES ECOLES EXCLUES

0 a signé. Allez jusqu'à 100 !


Les parents d’élèves de l'Ecole Elémentaire Publique Camille Claudel
Les parents d’élèves de l'Ecole Maternelle Lucie Aubrac
Les habitants du quartier Bellevue-Hauts de Coulaines

Le Mans, le 15/05/2018
Chers élus, cher recteur, cher ministre de l'éducation nationale,

Objet : Examen de la situation de nos écoles dites « orphelines ».

Face à la situation alarmante et dégradée, du point de vue social, économique et
culturel du quartier Bellevue-Hauts de Coulaines, au Mans, nous, parents d’élèves des écoles Camille Claudel et Lucie Aubrac, vous interpellons à nouveau. En tant qu'élu-e, vous savez que nos écoles ont fait partie intégrante de l'éducation prioritaire jusqu'à leur sortie progressive du dispositif, depuis 2015, date à partir de laquelle un moratoire a été institué. Ce moratoire se termine à la rentrée 2018. Cependant, le quartier est classé Zone de Sécurité Prioritaire et Quartier Prioritaire de la Politique de la Ville, les chiffres le confirmant.
Pourtant, nos écoles vont bien quitter l'éducation prioritaire.
Pourtant, une fermeture de classe est annoncée à la rentrée prochaine à l'école Claudel.
Pourtant, tous les partenaires éducatifs, qu'ils soient institutionnels ou associatifs,
reconnaissent les difficultés inhérentes à notre quartier et à nos écoles.
C'est pourquoi nous demandons l’application effective de la circulaire 2014-077 du 04 Juin 2014 :
" Pour rendre l'éducation prioritaire plus juste, il faut, d'une part, réviser régulièrement sa géographie pour mieux l'adapter aux situations sociales des écoles et collèges et, d'autre part, il faut l'appuyer sur une meilleure différenciation des moyens, qui tiennent davantage compte des différences de situations sociales en école et établissement sur l'ensemble du système éducatif...ainsi un établissement ou une école qui accueille une population partiellement défavorisée doit-être proportionnellement mieux dotée, qu'un établissement ou une école qui
accueille une population presque exclusivement favorisée."
Nous vous rappelons que nous sommes une population presque exclusivement
défavorisée et que nos enfants doivent pouvoir bénéficier d’un appui en conséquence.
C'est pourquoi nous demandons que la carte de l'éducation prioritaire soit définie en fonction du maillage socio-économique et culturel des villes, plutôt que par leur rattachement à un collège.

Pas de quartier prioritaire sans éducation prioritaire. Un collectif se met en place au niveau national car nombreuses sont les écoles concernées. 

Nous vous prions d'agréer, chers élus, cher recteur, cher ministre de l'éducation nationale, l'expression de nos salutations
distinguées.
Les parents d’élèves des écoles Lucie Aubrac et Camille Claudel et les habitants du quartier
Bellevue-Hauts de Coulaines.



Nadia compte sur vous aujourd'hui

Nadia SEGHROUCHNI a besoin de votre aide pour sa pétition “Jean Michel Blanquer: MAINTIEN DE L'EDUCATION PRIORITAIRE POUR LES ECOLES EXCLUES”. Rejoignez Nadia et 92 signataires.