Moi, prof en colère, me déclare prêt.e à faire grève le jour des examens du bac

Moi, prof en colère, me déclare prêt.e à faire grève le jour des examens du bac

0 a signé. Prochain objectif : 100 !
Quand elle atteindra 100 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être inscrite comme pétition recommandée !
Contre la Réforme du lycée et du statut. a lancé cette pétition adressée à Jean Michel Blanquer, Emmanuel Macron, Ministère de l'Education Nationale.

Le temps nous est compté, chacun.e doit signer, faire partager pour se faire entendre. Cher.e collègue, la lutte est dans l'union.

 

Au vu du refus du Ministère de prendre en considération le rejet massif des enseignants, des parents,  jusqu'au Conseil Supérieur  de l'Enseignement et les differentes associations d'enseignement ( langues vivantes, philosophie, mathématiques, art plastique etc.) quant à la réforme, au vu des nombreuses provocations ( "s'ils sont 10% à faire grève, c'est que 90% me soutiennent" et autres "tout se passera bien" ), au vu de la politique de ce gouvernement qui ne respecte ni nos  statuts, ni nos compétences, ni nos matières pas plus que nos élèves : 

La quasi totalité des syndicats enseignants ayant lancé un préavis de grève pour les examens ( chose qui n'est pas arrivée depuis 1968, c'est dire la crise que nous traversons), j'informe par ma signature que je suis tout à fait disposé.e à faire valoir ce droit lors des examens du brevet/du baccalauréat, pour la simple et bonne raison que je suis justement un.e enseignant.e responsable (cf : interview Europe 1 de Monsieur Le Ministre ), professionnel.le, donc ayant pleine conscience de la réalité du terrain, et certain.e de l'inefficacité, sinon la dangerosité, d'une telle réforme.

Conscient.e qu'il est nécessaire de réformer le système éducatif, en tant que premier.e concerné.e, j'entends que cela se fasse avec une réelle concertation des professionnels.lles de l'éducation. Je demande le gel de cette réforme dès à présent en attente d'une réelle prise en compte de nos avis et de notre expérience.

Cher.e collègue qui jusqu'alors n'a pas fait grève, je sais ô combien cela n'est pas l'acquiescement à la reforme mais le signe d'une profonde lassitude et résignation, c'est le moment de faire entendre ta voix pour ne pas que ton silence soit le bâton pour nous faire battre.

 

0 a signé. Prochain objectif : 100 !
Quand elle atteindra 100 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être inscrite comme pétition recommandée !