Un CDI pour Clotilde, une solution pour tous

0 a signé. Allez jusqu'à 1 500 !


Education Nationale, août 2017 : En marche...arrière !
« une grande majorité des contrats aidés ne seront pas renouvelés cette année » c'est la décision que le gouvernement a annoncée dans le courant du mois d'août. Depuis, la nouvelle tourne en boucle dans les médias.
Un maire de village qui repousse la rentrée ici, un accueil peri-scolaire chamboulé quelques jours avant la rentrée par là, une association qui annonce la fin de ses jours dans les pages web du Monde…
Après l'espoir Macron, place au désespoir.
Et puis une fois la rentrée passée, les médias s'en iront ailleurs et on ne se préoccupera plus de ce sujet…
Pour Clotilde Dorlanne, c'est sa vie qui est à nouveau bouleversée par cette décision politique.
Voyez vous, Clotilde fait partie de cette catégorie de gens dévoués, totalement investis et consciencieux.
Oh, non, pas à cause de son salaire, non...687€ pour 20 heures par semaine.
Elle travaillerait bien à plein temps. D'ailleurs, il y aurait assez de travail à lui confier dans son établissement scolaire.Tant de choses qu'elle voudrait pouvoir faire, jamais le temps pour le faire. Mais une autre décision politique, un autre jour, une autre année, a limité son contrat de travail à ce temps partiel non choisi.
Pas grave, Clo a accompli loyalement sa mission pendant plus de 11 ans au sein de notre belle Education Nationale, quitte à parfois bosser plus pour ne PAS être payée plus…quitte à ne même pas prendre une semaine d'arrêt de travail pour le décès de son mari pendant les vacances de printemps en 2014, quitte à venir parfois en dehors de ses horaires de travail pour terminer un tâche urgente, quitte à parfois bosser depuis chez elle( la magie de la vie connectée !), quitte à nous dépanner par mail ou sms lorsque nous faisons face à des « bugs» chez nous et même le soir quand il y a urgence.
C'est qu'elle l'aime ce petit cagibi sans fenêtre qui lui sert de bureau au collège Canterane de Castelnau du Médoc.
Elle s'occupe principalement de tout ce qui est lié de près ou de loin à l'informatique. Son poste est un rouage essentiel à la belle mécanique numérique qui révolutionne raisonnablement le monde de l'enseignement depuis quelques années. A elle seule, elle gère une centaine de postes informatiques.
En effet, nous utilisons de plus en plus l'outil numérique, avec les élèves bien sûr, en classe ou en salle informatique mais aussi sans eux, pour préparer nos cours, compléter leurs évaluations, remplir les bulletins, entrer en contact avec le monde extérieur à l'Education Nationale. La gestion au quotidien de l'établissement
ne pourrait plus se passer de l'informatique: l'appel, l'impression des bulletins, etc…tout est devenu numérique.
Dans notre beau collège, nous avons eu la grande chance de voir débarquer Clotilde en décembre 2006. Elle nous a tous aidés à nous former à cet outil et continue de le faire régulièrement. Elle a facilité la mise en place de divers dispositifs numériques que nous utilisons régulièrement. Bref, elle a su se rendre
indispensable au bon fonctionnement de notre établissement.
Lundi 28 août , au moment de reprendre le travail, Clotilde a appris que son contrat de travail ne serait pas renouvelé. Jeudi 31, c'est fini. Elle doit aider à préparer une rentrée qu'elle ne fera même pas…
Elle est pleine de ressources, elle rebondira ! Nous dirait un adepte du mouvement et de la marche…
Et bien, Clotilde a 55 ans, n'a pas le permis de conduire, loue sa propre maison depuis le décès de son époux. Elle vit à Castelnau, petite commune rurale du Médoc, un peu isolée, peu de chance de trouver un autre poste pour vivre dignement. Elle donne bien quelques cours d'informatique, à l’association culturelle de cette ville, pour arrondir ses fins de mois mais rien de suffisant pour payer ses factures.
Lundi 28 août quelques minutes après avoir appris que son contrat n'était pas renouvelé, savez-vous ce qu'a fait Clotilde ? Elle s'est remise au boulot...pour que la rentrée se passe bien au collège Canterane !
Et nous, ses collègues, membres de l'équipe éducative, de la vie scolaire, de l'administration ou des personnels de service, nous avons tous la boule au ventre en pensant à ce qu'elle va devenir…
Nathalie Laurent, professeur au collège Canterane



virginie compte sur vous aujourd'hui

virginie LAVANDIER a besoin de votre aide pour sa pétition “Jean-Michel Blanquer: Aidez les contrats aidés (pour Clotilde et tant d'autres)”. Rejoignez virginie et 1 013 signataires.