Toulouse et alentours: Pour un PLUiH incluant quelques mesures saines.

0 a signé. Allez jusqu'à 100 !


Pour vivre sainement à Toulouse et dans les alentours, nous vous demandons d'amender le PLUiH actuellement soumis à enquête publique avec les saines mesures suivantes: 

- (1) la réduction des coupures urbaines par la création d’emplacement réservé pour les coupures existantes et par des règles de perméabilité aux modes doux pour les nouveaux programmes.

- (2) la réservation d’espace pour faciliter et sécuriser les franchissements du périphérique

- (3) la création par unité des 8 000 habitants de lieux de synergie combinant des composteurs communs, des espaces de gratuités, un atelier de réparation accueillent alternativement différents corps de métier (vélo, habillement/couture, téléphone mobile, ... ) et un café-Bricol en week-end, un drive-tout-nu et un réfrigérateur jaune (réfrigérateur solidaire).

- (4) l’inscription dans les règles du PLUiH de l’obligation de récupération d’eau de pluie pour tout logement ou bureau neuf, cela afin de limiter les effets de l’imperméabilisation et assurer un apport hydrique à la flore (= arroser) susceptibles de limiter l'élévation de température urbaine.

- (5) l’obligation pour les communes de rendre public la liste des logements inoccupés depuis de 6 mois dans leur commune.

- (6)  de réserver aux abords des gare ferroviaire existantes et des emplacements identifiés comme susceptible de le devenir, les zones permettant un accès facile aux hommes et femmes à pied, en bus, en vélo, au plus proche des quais.

-  (7) d’établir l’obligation de publier la carte d’exposition aux lumières nocturnes sur le même principe que l’exposition au bruit.

- (8) de bonifier les projets immobiliers excluant l'électricité comme source d'énergie pour le chauffage et l'eau chaude sanitaire (y compris les pompes à chaleur de tout type à savoir "clim", "ballons thermodynamique", à moins que ceux-ci ne soient alimentés par une installation de production en auto-consommation).

- (9) d’imposer la présence d’ombrières photovoltaïque pour toute surface de parking existante ou à venir de plus de 1000 mètres-carrés

- (10) de donner, dans les cas de revente par les collectivités territoriales, une priorité, à hauteur de 25% du prix de préemption, donnée au habitat participatif créé par la loi ALUR (coopérative d’habitants et société d’autopromotion).



ToloSa compte sur vous aujourd'hui

ToloSa SAIN-IN-31 a besoin de votre aide pour sa pétition “Jean-Luc Moudenc: Toulouse et alentours: Pour un PLUiH incluant quelques mesures saines.”. Rejoignez ToloSa et 5 signataires.