STOP EXPULSION ! Relogement DAL31, Centre Solidaire Abbé Pierre & ses habitant​.​e​.​s!

0 a signé. Prochain objectif : 5 000 !


LES ACTIVITES DES DEUX ASSOCIATIONS DOIVENT CONTINUER !!

Pour faire place à la construction de logements de luxe sur le site de La Grave par le promoteur immobilier Kaufmann and Broad, la Mairie de Toulouse et son Maire Jean-Luc Moudenc cherchent à expulser le Droit Au Logement 31, le Centre Solidaire Abbé Pierre (qui y ont leurs locaux), ainsi que ses habitant.e.s !

Pour rappel, avant les élections municipales 2020, et suite à deux ans de concertation et d'échanges avec M. Daniel Rougé, adjoint au Maire à la cohésion sociale, nous étions parvenus à nous mettre d'accord sur une proposition de relogement ainsi que sur une convention validée par les services juridiques de la Mairie. Il ne restait plus qu'à la signer.

Pourtant, et alors que nous le sollicitions depuis presque 6 mois, ce n'est que le 19 novembre dernier que M. Moudenc est sorti de son silence. Non pas pour finaliser ses deux années de concertation, mais pour revenir sur ses engagements, en balayant d'un revers de main deux années de travail et de concertation !! Nous apprenons également, et avec beaucoup d'amertume, que depuis janvier 2020, la Mairie de Toulouse a initiée une procédure d'expulsion à notre égard, sans nous en mettre au courant ! Une date d'audience sera bientôt fixée.

Pourtant,  le projet de démolition du pavillon Nanta ne relève pas d'une urgence sociale, étant donné qu'il a pour seul but l’agrandissement de l’ouverture visuelle piétonne rue du Pont Saint-Pierre. D'autre part, le permis de démolir n'étant valable que jusqu'au 12 décembre 2020, une procédure de renouvellement de ce permis va devoir être engagée, ce qui peut prendre du temps. La démolition de ce pavillon étant retardée et aucunement impérative et pressante au vu du projet urbain, nous vous demandons de cesser dès maintenant la procédure d'expulsion des habitant.e.s sans-logis de ce pavillon ainsi que des deux associations.

Il serait en effet fort regrettable que l'ensemble des activités, qui elles, relèvent d'une véritable urgence sociale, et qui sont le fruit d'un engagement avec et pour les personnes précaires soit balayé d'un revers de main par un Maire qui, par ailleurs, déclarait récemment à la presse : "Les associations sont fragilisées car leurs bénévoles ne répondent pas tous présents en ces temps de crise sanitaire. Les besoins augmentent. Avec ma présence, j’espère inciter les Toulousains à s’inscrire en tant que bénévoles."

Cette réquisition Abbé Pierre, a pu démontrer qu'avec très peu de moyens et de ressources, si ce n'est une belle volonté et une forte mobilisation de bénévoles et de donateurs.rices, il était possible d'assurer un grand nombre d'activités solidaires qui apportent un soutien considérable aux personnes précaires de la ville de Toulouse.

NOUS DEMANDONS :

- L'arrêt immédiat de la procédure d'expulsion du Pavillon Nanta

- Le relogement des habitant.e.s du Centre Solidaire dans des conditions pérennes et adaptées

- Le relogement des deux associations dans des locaux adaptés, permettant le maintien et la continuité de toutes leurs activités

 

L'association Droit Au Logement 31, L'association Centre Solidaire Abbé Pierre, les habitant-e-s du Pavillon Nanta.

Ainsi que toutes les organisations qui soutiennent la continuation des activités des associations sur site:

Comité de quartier Saint Cypr' Quartier Libre
La Cloche
Toutes en Grève
Ligue des Droits de l'Homme 31
Fondation Copernic
CGT CHU Toulouse
Sud CHU Toulouse
ActUp Sud Ouest
La Case de Santé
CIP
Culture Sociale Dell'Arte
FCPE 31
FAL 31
El Cambuche
Latinodocs

Collectif Solidaire Sourd Migrants
Université Populaire de Toulouse
Espaces Marx Toulouse Midi-Pyrénées

Handi Social

LFI 31