Decision Maker Response

Jean-Luc Moudenc’s response

Jan 24, 2017 — Madame, Monsieur,

Par une pétition publiée sur le site Change.org, intitulée « Non à la vente du centre culturel Croix-Baragnon de Toulouse », vous avez souhaité me saisir sur le devenir de l’Espace Baragnon.

C’est avec attention que j’ai bien pris note de vos observations ; je tiens, en réponse, à vous informer et à dissiper tout risque de malentendu.

Je trouve pour le moins étonnant que soit assimilés culture, au sens des activités culturelles, et bâtiment.

L’important pour moi n’est pas le contenant mais le contenu, la culture plutôt que le bâtiment.

Je ne peux donc que m’élever avec force contre l’amalgame trompeur du texte de la pétition !

L’Espace Croix-Baragnon, installé dans le paysage culturel toulousain depuis plus de 40 ans, abrite aujourd’hui une salle de spectacle, la Salle Bleue, une salle d’exposition, des ateliers de pratique amateur et les services administratifs de la Culture jusqu’à la fin de la saison 2016-2017.

S’agissant des ateliers, seulement 9 concernant la gravure et la céramique ont encore lieu sur le site Croix-Baragnon ; les 24 autres ateliers de pratique amateurs s’effectuent déjà dans les centres sociaux culturels de la ville, sans que la moindre protestation ait été émise par quiconque !

Malheureusement, ce bâtiment n’est actuellement plus conforme aux critères de modernité et d’accueil, ni surtout aux normes de sécurité et d’accessibilité. La mise en conformité avec la réglementation actuelle passerait par une fort coûteuse et lourde restructuration du bâtiment, ce qui n’est pas envisageable dans le contexte financier actuel des collectivités territoriales. En effet, la remise aux normes de ce site coûterait 6 millions d’euros, ce qui correspond quasiment au prix de construction d’une nouvelle école. C’est pour cette raison que nous sommes amenés à le vendre.

Mais, je vous l’affirme, « l’esprit » Croix-Baragnon est bien vivace et vivant, et il n’a jamais été question pour la Mairie de mettre fin à son activité culturelle. C’est parce que je fais pleinement confiance à l’équipe actuelle que je lui ai demandé de poursuivre ailleurs son projet, avec d’autres lieux et partenaires (Métronum, Saint-Pierre des Cuisines...) : continuer à favoriser l’émergence des formes, être une vitrine et un tremplin pour les artistes, avec cette place toute particulière accordée à la création locale et régionale en soutenant les développements de carrières.

Les arts visuels et les ateliers poursuivront leurs missions, mais au sein d’autres structures. Les activités musicales seront regroupées et mutualisées au sein de la nouvelle direction des Musiques. Les services administratifs et techniques, quant à eux, ont trouvé une nouvelle adresse en centre-ville.

Tout comme vous, je souhaite que le public de la Salle Bleue retrouve ses séries favorites, que les visiteurs des expositions découvrent de nouveaux espaces. Les adhérents des ateliers, rattachés à la direction de l’Animation Socioculturelle, ne sont pas oubliés puisqu’une réflexion est, dès à présent, engagée afin qu’ils puissent poursuivre leur pratique dans un nouvel environnement, en centre-ville, en septembre 2017. Nous connaîtrons précisément les lieux qui auront été retenus fin mars 2017. A ce moment-là, nous reviendrons vers vous pour vous en informer.

Je confirme l’annonce que j’ai déjà publiquement exprimée le mois dernier : la vente de l’immeuble Croix-Baragnon ne sera pas effective tant que la totalité de ces activités n’aura pas trouvé de nouvelle localisation.

Cet engagement constitue une garantie concrète et indiscutable de la pérennité des activités culturelles actuelles du lieu.

Pour conclure, il me paraît important de vous préciser tout mon attachement à la culture, deuxième poste budgétaire municipal derrière l’éducation : la Mairie de Toulouse y consacre deux fois plus de crédits en moyenne que ce que font les grandes villes.

Dans cette attente,

je vous prie de croire, Madame, Monsieur, à l’assurance de mes sentiments les meilleurs.

Jean-Luc MOUDENC