Le projet Diagana, la faute de trop !

0 a signé. Allez jusqu'à 1 000 !


                Après IKEA et Open Sky, voilà le Projet Diagana !

La Mairie de Mougins transforme une Commune-Oxygène, avec sa forêt de la Valmasque, ses Golf de Cannes-Mougins et Royal Mougins, ses villas et résidences paisibles, en une Ville-Béton.

Une enquête publique « miracle », pour changer le PLU, permet de reclasser en 2018 une zone inondable (DICRIM & Evinrude), en zone urbanisable, malgré l’avis défavorable de l’enquête publique de 2016.

                                                 Asphyxie

Augmentation exponentielle du nombre de voitures. Circulation de 16.000 véhicules/jour, saturée avant même le démarrage de l’extension de l’hôpital et le projet Diagana.

En cause, la multiplication des constructions d’immeubles de bureaux, la privatisation et fermeture de voies comme le Chemin de la Tire, l’absence de pistes cyclables et pour piétons, les stationnements sauvages dus au manque de parkings publics et privés, y compris pour le projet Diagana, des transports publics et infrastructures inadaptés aux besoins, l’absence de liaison avec l’aéroport de Nice, allers et venues de taxis pour les soins ambulatoires de l’hôpital.

Et maintenant, ajout d’une voie de circulation pour le projet Diagana.

                                             Bétonnage

Zone résidentielle et naturelle où se sont insérés, puis concentrés, de nombreux immeubles de bureaux, un hôpital, un foyer du 3ème âge, un centre de réadaptation, une crèche, deux écoles, un gymnase.

Et comme cela était insuffisant, la Mairie, après avoir modifié le PLU déclassant une zone boisée de 6 hectares, entend ajouter le Projet Diagana, son anneau de course, sa piscine olympique, son hôtel, et des immeubles d’habitation de 115 logements.

La Mairie entend bétonner et imperméabiliser toute la zone.

                                                Submersion

Imperméabilisation des sols, absence d’entretien des retenues d’eau, des vallons naturels, dans la zone la plus basse du secteur, bien nommée Font de l’Orme, c’est-à-dire fontaine ou source de l’Orme, qui collecte les eaux de pluies des hauteurs environnantes, où se sont créés 2 vallons naturels qui se jettent dans la rivière Bouillide, puis Brague, le plus souvent à sec, mais débordant et inondant abondamment le creux où s’insérera le projet Diagana, lors des pluies méditerranéennes.

Cette zone régulièrement submergée sera bétonnée, et les eaux repoussées vers les résidences qui la longe, inondant ainsi tout le secteur, y compris une partie du Golf de Cannes-Mougins, et en cas de panne électrique, les 326 parkings souterrains.

                                          Secteur défiguré

Une zone naturelle de 6 hectares va disparaître à jamais, remplacée par des bâtiments, des équipements sportifs privés, mais à court et moyen termes non viables, car régulièrement inondés, et d’où seront exclus de fait les habitants de Mougins. La phase de chantier pour le décaissement, le terrassement, le nivellement important, occasionneront émissions de poussières, pollutions chimiques, bruits pour ces mêmes habitants et employés du secteur.

                                          Projet non viable

Aucun intérêt général. Projet non viable et surdimensionné. Projet exclusivement privé, non financé par ses promoteurs, aux frais d’entretien exorbitants, qui deviendra vite une zone morte, avec un anneau de course impraticable en été en raison de la chaleur, gelant en hiver, inondée au printemps et en automne. Son hôtel sera isolé, loin de tout centre ville, sans activité aux alentours, sans commerces, ne répondant à aucun standing, qu’il soit élevé ou bas. A terme cette zone tombera en déshérence.

  NON à ce projet rejeté par les habitants lors des commissions d’enquête.

                       OUI, le Projet Diagana est la faute de trop !