Pétition fermée

La suspension des aides à la presse pour manquement à la déontologie

Cette pétition avait 1 925 signataires


Nous vivons aujourd'hui une période de grave repli identitaire et une certaine presse profite de ce climat de peur de l'autre pour utiliser cette haine comme vecteur de vente. Les quotidiens du groupe Sudpresse, notamment, violent sans cesse la déontologie pour vendre.

Que cela soit en volant des photos de personnes (voire d'enfants, violant même la loi dans ce cas) ou en attisant la haine sur les réfugiés (Lisez l'article, ils mentent littéralement), les étrangers, les musulmans...

L'association des journalistes avaient interrogé le ministre Marcourt sur ce sujet et rien n'a été fait depuis. 

A part un financement public visant à cacher les commentaires haineux.

Cher, inutile, dangereux.

Le problème est ailleurs. Il n'est pas dans le fait de devoir cacher la haine, mais d'arrêter de la susciter ! 

Nous demandons aujourd'hui que des actions soient prises pour que les aides à la presse (plus de 2 millions d'euros/an pour le groupe Sudpresse) soient réellement conditionnées au respect de la déontologie. Selon les règles, c'est censé être le cas, mais ce n'est pas appliqué. Pourquoi ? 

En tant que citoyens, nous refusons de payer 30% des journalistes d'une presse haineuse grâce à des subsides. Nous refusons que nos impôts continuent à alimenter la haine dans cette période déjà si difficile. 

Jean-Claude Marcourt, agissez et cessez de garder la tête dans le sable. Votre silence ne fait que faire perdre la confiance dans le politique et la presse, déjà fortement mise à mal ces dernières années.  

 



Vincent compte sur vous aujourd'hui

Vincent FLIBUSTIER a besoin de votre aide pour sa pétition “Jean Claude Marcourt: La suspension des aides à la presse pour manquement à la déontologie”. Rejoignez Vincent et 1 924 signataires.