Rétablissez les contrats aidés à l'association SKABARRÉ

0 a signé. Allez jusqu'à 1 000 !


Monsieur le Président de la République, Monsieur le Préfet, Madame le Sous-Préfet d’Apt, Mesdames et Messieurs les élus,


Nous sommes sous le choc de l'ordonnance qui supprime sans préavis les emplois aidés pour les associations.

"Nous " c'est notre association, l'école de cirque Skabarré, à Saignon dans le Luberon. Nous existons depuis 2004 et notre développement fait la fierté de notre commune, de notre communauté de communes. Au-delà des activités circassiennes, ce n’est pas le simple divertissement mais le développement de la motricité, de la créativité, la transmission de valeurs morales (entraide, bienveillance, dépassement de soi...) et la création de lien social que nous défendons.

Nous menons des projets bien au-delà de notre mission pédagogique avec les 200 enfants que nous accueillons chaque semaine. Nous travaillons avec les adultes, les personnes atteintes de handicap, les crèches des communes proches et les écoles primaires sur les TAP (Temps d’Activité Partagée). Nous sommes également présents sur le département d’à côté où nous proposons des classes découvertes tout au long de l'année au centre de vacances de Biabaux à Forcalquier. Nous proposons encore des défilés, des soirées spectacle, des festivals en partenariat avec les écoles de cirque d'un peu plus loin… Toutes ces structures nous font confiance et comptent sur nous.


                          Votre annonce vient de nous glacer d'horreur.


Pour garantir la qualité et la viabilité de nos activités, il est indispensable de conserver l’équipe telle que : Lucie, François, Agnès, Lilian,  tous en CDI issus de contrats aidés ( ! ), Lili (prestataire de service administratif), Lolita (en service civique en 2016/2017, promesse d'embauche en contrat aidé à la rentrée en 2017), Marie (en service civique en 2015/2016, promesse d'embauche en contrat aidé à la rentrée 2017) et Marie-Anne (en contrat aidé depuis 2016, renouvellement en octobre 2017). Théo 17 ans, nous rejoint en service civique.


                        Toutes ces personnes existent dans la vraie vie.


Votre annonce nous contraint à nous dédire de nos promesses d'embauche auprès de Lolita, Marie et Marie-Anne, une semaine avant la reprise des cours. Et c'est bien de la responsabilité de ce gouvernement si elles se retrouvent à la porte sans aucune solution alternative. Vous plongez ces personnes dans une profonde détresse morale et financière. Lolita a passé un an avec nous en service civique, elle vient de prendre un appartement sur Apt pour s'installer avec son ami dans la commune où nous dispensons la plupart de nos cours de cirque. Marie était venue en service civique voilà deux ans et nous nous réjouissons de son retour en tant que salariée, son parcours de jeune adulte est très prometteur. Marianne est encore en contrat "aidé" jusqu'à fin septembre, elle a la petite cinquantaine et elle assure l'administration de notre association avec Lili car la charge de travail est ingérable par une seule personne.


Et nous ? Sans elles? Nous ne parviendrons pas à maintenir nos engagements de l'année sans leur présence, leurs compétences et leur travail. L'équipe survivante de l'école va être éreintée ! Nos projets devront être revus à la baisse. Les TAP ont été supprimés, les contrats aidés sont supprimés, c'est un coup dur porté à notre budget. Cette année nous ne pouvons pas embaucher sans aide de l’Etat au risque d’être en déficit. En réunion de rentrée c’est de régression dont nous parlions.

                                Vous êtes le président de la régression.

Rétablissez les contrats aidés, sans tarder ! Dans notre région votant déjà beaucoup trop Bleu Marine, qu'espérez-vous obtenir en organisant la mort d’associations culturelles porteuses d’espoir ?

L’idée que les associations peuvent se maintenir uniquement sur la base du bénévolat est pur fantasme. Notre lettre vous prouve que dans la vie des Français les associations créent de l'emploi.

A votre disposition pour parler de notre activité, pour trouver des solutions pour Lolita, Marie-Anne et Marie qui doivent rejoindre notre équipe en 2017 2018.

 

Antoine Prost Carine Saussol,

Président de l’association Skabarré, Vice-Présidente de l'association Skabarré

L'équipe de SKABARRÉ

                                       http://www.skabarre.com/ 

Historique rapide de l'association

L’association Ska Barré a été fondée le 13 février 2004 à l’initiative de trois personnes impliquées dans l’animation et les activités circassiennes de la région PACA.
Aucun atelier d’initiation de cirque n’existait sur le pays d’Apt et la vallée du Calavon, dans l'est du Vaucluse.
L’association a contacté les institutions locales (Apt et Saignon) afin de trouver les lieux les mieux adaptés à l’initiation aux arts du cirque. Rapidement, les institutions nous ont mis à disposition un gymnase à Apt et la salle des Fêtes à Saignon. Nous avons pu alors commencer à transmettre notre passion . L’activité ayant eu très vite un engouement, les partenaires nous ont fait confiance afin de nous intégrer à la vie associative et sociale du Bassin d’Apt. Cela nous a permis d’intervenir et de nous greffer aux évènements en tous genres existants dans le nord Luberon.
Depuis, les activités progressent dans cette optique et ne cessent de se développer.

Nos quatre grands principes sont:
- L’initiation aux arts du cirque pour tous;
- La production de spectacles;
- Des déambulations en tous genres;
- Rencontres et échanges entre individus.

 



Association SKABARRÉ compte sur vous aujourd'hui

Association SKABARRÉ a besoin de votre aide pour sa pétition “Jean-Christophe MORAUD: Rétablissez les contrats aidés à l'association SKABARRÉ”. Rejoignez Association SKABARRÉ et 708 signataires.