Ouvrir P6 aux personnes exilées

0 a signé. Allez jusqu'à 500 !


Ouvrir les universités aux personnes exilées est une action qui nous concerne toutes et tous.

Médias et politiques construisent et entretiennent l'idée d'un "problème migratoire" auquel devrait faire face la France. Les uns et les autres se proposant de le régler en fermant les frontières et en exerçant une répression de plus en plus violente. Nous, étudiant.e.s et personnels de l'université Paris 6, n'acceptons pas cette présentation raciste et irrationnelle de la question. De nombreuses personnes sont amenées à fuir leur pays d'origine, pour des raisons diverses mais toutes aussi pressantes (misère, guerre, changement climatique) et se retrouvent, en France, rejetées et invisibilisées par les institutions. Ces personnes exilées sont majoritairement jeunes et nombre d'entre elles désirent entamer ou reprendre des études universitaires ou simplement apprendre le français.

Dès 2015, le Ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche et la Conférence des Présidents de l’Université ont pris position en faveur de l’ouverture de leurs établissements aux personnes migrantes. Depuis, de nombreux programmes ont été ouverts dans les écoles et les universités de la région parisienne (ENS, EHESS, les Ponts , les écoles d’architecture de Malaquais et de Belleville, Agroparitech, Paris 1, Paris 3, Paris Diderot, Paris 8, Paris 13…) et de province (Grenoble, Lille, Bordeaux, Poitiers , Bourgogne,...), le plus souvent à l’initiative d’étudiant.e.s et de personnels solidaires, et avec le soutien de leurs institutions. Ces programmes restent très insuffisants en terme de capacité d'accueil.

A l'UPMC, malgré nos démarches, aucune ouverture de programme n’a été acceptée par les services de la présidence à ce jour. Du fait de la grande diversité des formations scientifiques proposées par l’UPMC et des nombreuses demandes, notamment en sciences, enregistrées au cours des permanences hebdomadaires du Réseau Études Supérieures et Orientation des Migrants et Exilés (R.E.S.O.M.E), l’ouverture d’un programme par Sorbonne Universités dès la rentrée 2017 est absolument nécessaire. Cette ouverture est urgente pour toutes les personnes migrantes, rencontrées lors de ces permanences, et qui cherchent à reconstruire un projet professionnel.

Trois réunions d'information et de discussions ont eu lieu à Jussieu les 27 avril, 2 et 10 mai 2017. Elles ont abouti à l'écriture de cette lettre d'intention associée à la pétition qui suit. Si vous voulez porter ces revendications, vous pouvez signer et partager cette pétition; vous pouvez aussi liker la page facebook Ouvrir P6 pour être tenu.e au courant de l'avancement du projet, ou participer plus activement à sa réalisation en rejoignant les réunions d'organisation en vous inscrivant sur cette liste mail : https://framalistes.org/sympa/subscribe/ouvrirp6

Nous appelons tous les étudiant.e.s et personnels à s'engager dans cette démarche. Nous appelons aussi tou.te.s les responsables de structures, de formations et de recherche à prendre position au sein des différents comités et conseils de l'université afin que les actions proposées à Paris 6 se mettent en route maintenant.

Pour ouvrir P6

A l’attention du Président de Paris 6 et de l’Administratrice Provisoire de Sorbonne Université.


Face à la réalité de la migration et au désir des personnes exilées de reprendre leurs études, de nombreuses écoles et universités françaises ouvrent leur porte à ceux et celles qui, jeté.e.s sur les routes de l'exil pour diverses raisons (guerre, misère, dérèglement climatique), veulent reprendre leurs études pour se construire un projet professionnel et s’insérer au mieux dans notre société. Il apparaît essentiel que Sorbonne Université y prenne sa part.

Nous demandons donc au Président de l'UPMC et à l’Administratrice Provisoire de Sorbonne Université que des programmes d’aide à la reprise d’études des étudiant.e.s exilé.e.s voient le jour dès la rentrée 2017. Nous demandons notamment :
- l’ouverture d’un guichet d’accueil unique, spécialisé dans l'accueil des personnes migrantes, pour les formalités administratives (inscription, logement, bourses etc)
- la création d'un Diplôme Universitaire de Français Langue Étrangère ouvrant accès directement aux formations de l'UPMC
- l’accompagnement de chaque personne migrante par un.e tuteur.trice étudiant.e ou personnel travaillant à l'UPMC et un.e encadrant.e académique.

Cette demande s'inscrit dans la logique même de l'université, qui est un lieu de partage du savoir pour des étudiant.e.s, des enseignant.e.s, de et des chercheurs-euses de tous horizons. Ce programme doit permettre l'intégration des personnes exilées dans un réseau social afin de dépasser la simple dichotomie assistant/assisté, et est une expérience tout aussi enrichissante pour les étudiant.e.s et personnels de l'université.



Ouvrir compte sur vous aujourd'hui

Ouvrir P6 a besoin de votre aide pour sa pétition “Jean Chambaz: Ouvrir P6 aux personnes exilées”. Rejoignez Ouvrir et 342 signataires.