Enseignants et personnels de la Sorbonne pour une université libre et sans cordon policier

0 a signé. Allez jusqu'à 500 !


À la suite des événements des derniers jours et semaines qui ont vu l’intervention des CRS devant ou à l’intérieur même de plusieurs centres de Sorbonne Université,

Nous, personnels enseignants, administratifs et techniques de Sorbonne Université, dénonçons et rejetons la décision de l’université de faire appel aux forces de l’ordre dans le contexte de l'actuel mouvement social étudiant.

En outre, nous affirmons que ces cordons policiers instaurent un climat de grande tension et qu'ils révèlent la défiance de la direction de l'université envers ses propres étudiants.

Dans ce contexte il nous est impossible de travailler, de donner cours, de débattre et de transmettre nos savoirs, de nous occuper des tâches administratives et pratiques.

Nous appelons donc fermement les responsables, le président de l’université et les doyens, à ouvrir le dialogue et congédier la force brute.

L’université doit rester un lieu d'ouverture au monde, de discussion et d’échange.

D’autres universités ont montré qu’il est possible pour l'administration de procéder par le dialogue. Pourquoi Sorbonne Université serait-elle différente?

Signé(e)



Matthias compte sur vous aujourd'hui

Matthias Dressler-Bredsdorff a besoin de votre aide pour sa pétition “Jean Chambaz: Enseignants et personnels de la Sorbonne pour une université libre et sans cordon policier”. Rejoignez Matthias et 295 signataires.