Sans abris, sans WC ?! Merci JC Decaux !

0 a signé. Prochain objectif : 1 000 !


Depuis le 16 mars, toutes les sanisettes en France sont fermées. Comme la quasi-totalité des lieux d’accueil publics ou associatifs sont également clos, il reste très peu de solution pour les personnes sans abris pour faire leurs besoins et accéder à un point d’eau. Au moment où les consignes sanitaires demandent de se laver les mains plusieurs fois par jour, ces personnes n’ont pas accès au minimum de l’hygiène.

Ces sanisettes sont gérées par JC Decaux, multinationale spécialisée dans la publicité urbaine via les panneaux d’affichage, les abris bus, les vélib’s, les sanisettes.

Lors d’un échange téléphonique, la direction du groupe explique l’abandon du service par le risque sanitaire (il faut toucher un bouton pour l’ouverture de la porte). En revanche JC Decaux a laissé en fonctionnement les vélibs, car « les cyclistes, eux, portent des gants » …

JC Decaux s’engage à offrir un an d’abonnement vélib’ (20€/an !) à tous les soignants, ce qu’il est difficile de voir autrement que comme un coup de com’ plutôt qu’un engagement réel et utile dans cette crise.

Bien qu’étant informé de l’atteinte manifeste à la salubrité publique et à la santé des personnes sans domicile fixe qu’engendre la fermeture des sanisettes, JC Decaux n’envisage pas leur réouverture avant le déconfinement. C’est pourquoi aujourd’hui il faut lui faire savoir que ce n’est pas tolérable et qu’il doit les rouvrir dès aujourd’hui.

Ce sont également aux préfectures et aux mairies d’ordonner à JC Decaux la réouverture de ces sanisettes, comme le fait la préfecture du Rhône où les sans-abris devraient avoir accès à 10 sanisettes à Lyon (sur 46).

Pour cela signez la pétition et partagez-la au maximum sur vos réseaux.

Merci de votre soutien !

Le Groupement Pour la défense du travail Social (GPS de Toulouse)