Ouvrir les centres de données biométriques pour le Canada (Paris, Lyon) pour travailleurs

Ouvrir les centres de données biométriques pour le Canada (Paris, Lyon) pour travailleurs

0 a signé. Prochain objectif : 100 !
Quand elle atteindra 100 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être inscrite comme pétition recommandée !
Céline CAMUS a lancé cette pétition adressée à IRCC et à

Depuis le 31 juillet 2018, les ressortissants européens doivent se soumettre au prélèvement de leur données biométriques pour obtenir un permis de travail, un permis d’études, un visa de visiteur ou encore la résidence permanente. Cette requête gouvernementale est, nous le savons, justifiée et nécessaire à la sécurité du pays. Cependant, si cette mesure n'avait de contraignant que son coût et la nécessité de déplacement des demandeurs de Visa canadien, la crise sanitaire affectant le monde entier change considérablement la donne.

Il n'a en effet jamais été aussi difficile de faire prélever ses données biométriques que depuis mars 2020. De nombreux futurs travailleurs français au Canada ont déjà été pénalisé, pénalisant par la même occasion leurs employeurs canadiens. Aujourd'hui, le prélèvement de ces données biométriques, géré par le centre Vfs Global (Paris et Lyon) vient une nouvelle fois d'être suspendu, depuis le 22 mars 2021 et ce jusqu'au 3 mai au minimum. Cette mesure est incompréhensible et c'est pourquoi nous demandons une réouverture de ces centres pour le prélèvement biométrique. 

Le Canada a, depuis le mois de mars 2020, fermé les frontières aux touristes étrangers. Depuis mars 2021, l'expérience internationale Canada, comprenant entre autres le permis vacances travail, a ouvert les portes de ses bassins. La seule requête, qui diffère des mesures standards, pour obtenir un visa et d'entrer sur le territoire canadien est d'obtenir un travail sur place. Les demandeurs devant effectuer leurs données biométriques sont donc essentiellement des futurs travailleurs sur le sol canadien, attendus sur place par un employeur et des collègues, comptant sur leur arrivée. C'est pourquoi le recueillement des données biométriques est essentiel pour chacun des demandeurs, le tourisme étant formellement interdit jusqu'à nouvel ordre. L'aspect essentiel et professionnel étant démontré par les contrats de travail et conventions de stages selon les cas, associé à une date de début de contrat, devrait suffire à la réouverture des centres de biométrie de Paris et Lyon, sous réserve que le demandeur puisse prouver la nécessité professionnelle du recueillement de ses empreintes et ainsi fournir à l'immigration canadienne les données nécessaires au traitement de son permis de travail. 

Le travail est essentiel, les données sont essentielles, les centres de biométrie sont essentiels et doivent ouvrir aux futurs travailleurs !

0 a signé. Prochain objectif : 100 !
Quand elle atteindra 100 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être inscrite comme pétition recommandée !