Interdiction des cirques avec animaux sur la commune de Neuilly sur Marne

0 a signé. Allez jusqu'à 2 500 !


Monsieur le Maire,

Je viens par la présente vous exposer des faits constatés au sein de notre commune : la présence d’animaux au sein des cirques exerçant leurs activités sur Neuilly Sur Marne.

 Loin d’être seulement un débat de société, la présence des animaux dans les cirques engage également la responsabilité des villes du fait de leur obligation de faire appliquer la législation en vigueur.


Dans les cirques, les animaux sont détenus en captivité, dressés de façon violente, comme l’attestent d’ailleurs les témoignages de dresseurs repentis, pour les forcer à exécuter des actes éthologiquement aberrants ou douloureux. De nombreux spécialistes du comportement ont observé ces animaux. Leur constat est sans appel : les animaux se réfugient dans la folie pour échapper à leur quotidien d’esclave.

Selon les zoologues, les troubles du comportement qui sont aisément observables sur les animaux détenus dans les cirques, sont une preuve manifeste d’inadaptation, voire « la preuve d’une souffrance chronique ». Ces dérives comportementales sont la résultante d'une impossibilité pour l'animal de développer des comportements normaux (groupe social, locomotion distance de fuite...).  Souffrance et mauvais traitements sont donc manifestes dans tous les cirques.

 Or la législation en vigueur est très claire :

 -          L’article L.214.1 du Code rural précise que « tout animal étant un être sensible doit être placé par son propriétaire dans des conditions compatibles avec les impératifs biologiques de son espèce »

 -          Et l'article R 214-85 du Code rural précise que « la participation d'animaux à des jeux et attractions pouvant donner lieu à mauvais traitements, dans les foires, fêtes foraines et autres lieux ouverts au public, est interdite sous réserve des dispositions du troisième alinéa de l'article 521-1 du code pénal »


Ce ne sont évidemment pas les arts du cirque qui sont visés ; ils constituent un art à part entière et ont toute leur place dans la ville. Leur variété manifeste la créativité et le dynamisme du cirque : jongleur, clown, magicien, contorsionniste, funambule, lanceur de couteaux, voltigeur, trapéziste, danseur… Ce dont je fais le procès, c’est la présence d’animaux dans les cirques qui est incompatible avec leur qualité d’êtres sensibles.

A l'heure où les politiques nationale, européenne et internationale s'accordent pour reconnaître une place de plus en plus importante au bien-être animal il est du devoir des municipalités d'être garantes de leur stricte application sur le terrain.


Monsieur le maire, je vous appelle à ne plus rester sourd à la voix des Nocéennes et Nocéens qui, de plus en plus conscients de la condition réservée aux animaux, refusent leur captivité, les privations et les mutilations dont ils sont les victimes. Leur asservissement est cruel, indigne et désastreux d’un point de vue pédagogique. Il se nourrit des plus vils instincts. Vous accompagneriez un mouvement mondial de prise en considération de la sensibilité et de la dignité animales, que les législations reconnaissent peu à peu.

Dans l'attente et restant à votre entière disposition, nous vous prions de croire, Monsieur le Maire en nos considérations les plus distingués.

Pauline Auset



Pauline compte sur vous aujourd'hui

Pauline Auset a besoin de votre aide pour sa pétition “Interdiction des cirques avec animaux sur la commune de Neuilly sur Marne”. Rejoignez Pauline et 1 606 signataires.