Plaidoyer pour le respect des 9 limites planétaires conditionnant notre vie sur terre

0 a signé. Prochain objectif : 200 !

Aya BAUER
Aya BAUER a signé la pétition

Je me joins à la proposition de NATURAL PACT, association belge de droit international spécialisée dans la régénération holistique des écosystèmes et de la biodiversité.

Nous, citoyens, considérons que le modèle d’une « civilisation du toujours plus » qui encourage les individus à surexploiter les ressources en les confisquant aux générations futures est obsolète. La perte de la biodiversité est la plus grosse menace qui pèse sur notre planète : nous sommes déjà dans la zone rouge, zone où les modèles scientifiques ne sont même plus en mesure de définir les conséquences sur l’équilibre terrestre. 

Le développement durable, privilégiant le statu quo et ne remettant pas en question ce style de vie autodestructeur, n’apporte pas de solutions pérennes. Cette situation attestée par de nombreuses données scientifiques, doit obliger les décideurs politiques et autres acteurs socio-économiques à considérer le respect du vivant et la régénération des écosystèmes comme une priorité absolue dans leurs modèles de développement. Ce nouveau modèle doit promouvoir la justice sociale, le bien-être de la population et ses besoins élémentaires comme, entre autres, l’accès à la nourriture, à un logement décent, à des installations sanitaires, à l’énergie, à l’éducation, aux soins tout en respectant les 9 limites planètaires à savoir : les pertes de biodiversité, la pollution chimique, l’usage des sols, le changement climatique, l’usage de l’eau douce, l’acidification des océans, la dégradation de la couche d’ozone, les perturbations globales du cycle de l’azote et du phosphore, les aérosols atmosphériques.

Par exemple, sachant que l’agriculture intensive est responsable à elle seule de 80% de la dégradation de notre environnement, il convient d’évoluer rapidement vers un modèle d’agriculture biologique et régénératif au niveau global.

Nos représentants doivent s’inspirer des modèles de développement régénératifs déjà appliqués dans certains pays et ville du monde tels que :

Par conséquent, nous demandons à nos représentants siégeant au sein des institutions belges de montrer l’exemple en incluant le respect des limites planétaires dans leurs cadres légaux. Nous leur demandons également de transmettre cette requête auprès de l’Union Européenne et de l’Organisation des Nations Unies afin que le cadre juridique européen et international soit révisé en fonction de l’urgence environnementale actuelle.

En signant cette pétition, je soutiens la proposition faite par Natural Pact et supporte son action de plaidoyer auprès des institutions locales, nationales et internationales visant à intégrer le respect des 9 limites planétaires dans leur cadre juridique respectif pour promouvoir de nouveaux modèles de développement régénératif.