P.Kergomard d'Arcueil, les Parents d’Élèves tirent la sonnette d'alarme !

0 a signé. Prochain objectif : 200 !

Parents KERGO-MACÉ
Parents KERGO-MACÉ a signé la pétition

L’école maternelle Pauline Kergomard d’Arcueil n’est pas une garderie !

Depuis la rentrée, nous avons comptabilisé plus de 124 heures (soit 18 jours) d’absences non remplacées et nous ne sommes qu’au mois de novembre ! Nous tirons la sonnette d’alarme sur une situation qui ne peut plus durer !!

Nous sommes en 2019 première année après la promulgation de la loi pour une École de la confiance : l’école est désormais obligatoire pour les enfants âgés de 3 ans. L’Education Nationale est donc obligée de remplacer un enseignant même en maternelle !
Hélas ce n’est pas le cas dans notre école !

- Semaine 1 : depuis le 18 novembre, 4 enseignants sur 5 et pas de remplaçant prévu. C’est le début de la surcharge.
L’Education Nationale répond : pas de remplacement possible jusqu’à Noël !!
Solution : les élèves sont répartis dans les autres classes.

- Semaine 2 : du 25 au 29 novembre, ce sont 2 absences de professeurs non remplacées, l’école ne fonctionne plus qu’avec 3 enseignants.
Solution : continuer à dispatcher les élèves dans les classes ? Le nombre d’enfants s’élève à 50 !! Cette solution a atteint ses limites.

- Semaine 3 : du 2 jusqu’au 6 décembre, une nouvelle maîtresse est absente toute la semaine et n’est pas du tout remplacée !!

L’accumulation des jours de cours non remplacés rend la situation inacceptable !

Les enfants sont dispatchés dans d’autres classes laissant de côté leur travaux, habitudes et rythmes.
Il faut savoir qu'en plus du manque d’enseignants s’ajoute des absences non remplacées des ATSEM, qui dépendent cette fois de la Mairie. La situation est très alarmante et d’autant plus compliquée.

Ces absences non remplacées impactent négativement sur toutes les personnes qui fréquentent l’école : Les ENFANTS, Les ENSEIGNANTS, les ATSEM, les ANIMATEURS et les PARENTS.
- Les maîtresses ne sont pas des robots ! Personne ne peut travailler dans de telles conditions.
- Les ATSEM, les animateurs et les enseignants se retrouvent dans des conditions de travail extrêmement pénibles en raison du manque de personnel.
- Les parents se retrouvent dans une situation délicate : ceux qui travaillent n’ont pas d’autres choix que de mettre leurs enfants à l’école tout en sachant que les classes seraient surchargées et les enseignants débordés ! Ceux qui peuvent garder leurs enfants chez eux savent que l’école est obligatoire pour les 3 ans mais ne peuvent pas contribuer à la surcharge des classes.

C’est une période difficile de l’année avec les épidémies de grippe et autres virus hivernaux, les enfants tombent malades et les adultes aussi.

Nous ne critiquons pas l’absence des enseignants, c’est humain de tomber malade !
MAIS nous critiquons et déplorons l’absence de remplaçants d’un personnel enseignant trop usé en ce début d’année et devant de telles conditions !!
Nous demandons que l’Education Nationale prenne ses responsabilités et respecte la loi en remplaçant les enseignants lorsque ceux-ci sont absents, afin que des conditions de travail et d’apprentissage plus dignes puissent être respectées.