Maintenir les postes d’enseignants spécialisés en CMPP pour la Seine Maritime

0 a signé. Prochain objectif : 2 500 !

CMPP ACTION
CMPP ACTION a signé la pétition

ÉCOLE INCLUSIVE : QUAND L’ÉDUCATION NATIONALE 
COUPE LES PONTS ENTRE L’ÉCOLE ET LES SOINS 
 
Qui sommes-nous ? 
Les CMPP (centre médico psychopédagogique) des PEP 76 fonctionnent en équipe pluridisciplinaire. Ils accueillent plus de 2000 enfants et adolescents de 0 à 20 ans ayant des difficultés psychologiques et/ou comportementales et/ou scolaires et/ou développementales, sur 6 lieux (Rouen, Canteleu, Barentin, Maromme, Le Houlme et Le Havre). 
Ils agissent en étroite collaboration avec les enseignants des classes. Ce lien historique date de l’origine de la création de l’établissement où 8 enseignants spécialisés détachés de l’Éducation Nationale travaillaient à temps plein et où le directeur administratif et pédagogique était, lui aussi, issu de l’Éducation Nationale. Lentement mais surement, l’Education Nationale s’est désengagée pour aboutir à la suppression totale de ce lien privilégié

Ce qui est dit : 
- Promouvoir l’école inclusive 
- Accueillir les enfants en difficultés ou porteur d’un handicap, dans les meilleures conditions 
- Favoriser le lien entre le lieu de soins et l’école 

Ce qui est fait : 
- Information par l’inspecteur en charge de l’inclusion (Pôle Inclusif) de l’intention de retrait des postes d’enseignants spécialisés en CMPP, pour la Seine Maritime (postes existants depuis 50 ans) 

Conséquences : 
- Arrêt brutal et définitif des rééducations pour de nombreux enfants en difficultés scolaires à l’école et au collège et, de fait, augmentation des listes d'attente. 
- L’inclusion prônée par le gouvernement est mis à mal par cette décision qui coupe les liens entre le CMPP et l’Éducation Nationale 

Concrètement : 
- Moins de présence du CMPP dans les réunions concernant les enfants en difficultés 
- Fin des échanges et de l’appui aux professionnels de terrain (enseignants, AESH, périscolaire, infirmière scolaire…) 
- Moins d’encadrement pour les adaptations pédagogiques 
- Moins de soutien pour les élèves en situation de handicap 
- Fin de la présence auprès des établissements scolaires dans les moments de grandes difficultés : phobies scolaires, exclusions, aménagement de la scolarité à temps partiel… 

Conclusion : 
A l’heure où les CMPP orientent de plus en plus leurs actions vers l’école, l’Éducation Nationale tient une position et un discours contradictoire. 
Le gouvernement retire tous les moyens permettant une véritable école inclusive ne ménageant ni les enseignants, ni les familles et encore moins les jeunes en difficultés.