Nous voulons la démocratie dans la FI

0 a signé. Allez jusqu'à 200 !

Clementine LANGLOIS
Clementine LANGLOIS a signé la pétition

Nous, Insoumises et Insoumis, les 7 millions de démocrates qui avaient porté la campagne présidentielle et le Programme l’Avenir en Commun, attendons depuis les élections législatives la construction d’un grand mouvement démocratique, social, écologiste et humaniste. 

Un parti en action, ou chacun pourrait être enfin entendu et écouté, ou les orientations politiques seraient discutées, ou les 24 millions d’euros environ reçus par l’association sur 5 ans pourraient équitablement, et de manière transparente, être utilisés pour soutenir nos ambitions à tous.tes, sur tous les territoires.

L’immense majorité d’entre nous n’avait pas pour but d’être au seul service des égos de quelques privilégiés issus d’une "élite" autoproclamée, aux actions volontairement opaques, faisant « FI » de notre programme originel : l’Avenir En Commun.

Nous, Insoumis.es Démocrates, n’avons pas besoin de chef suprême ni de mouvement gazo-vaseux, mais d’une démocratie participative militante et inclusive.

Nous, Insoumis.es Démocrates, voulons collectivement continuer la construction de notre Avenir en Commun. 

Vous avez voulu faire sans nous ; et bien, vous, la « gouvernance autoproclamée » de la France Insoumise, devez assumer le résultat des élections Européennes : une extrême droite à près de 25 %, une droite à 75 %, une gauche éclatée et désorientée à moins de 25 % ; et un vote France Insoumise refusé par les 2/3 des électeurs d’il y a deux ans ; à qui la faute ?

En signant cette pétition, nous sommons les responsables de l’association constituée en parti politique « La France Insoumise » de revenir dans le cadre légal. C’est-à-dire permettre aux Insoumis.es fidèles à l’esprit du programme l’Avenir en Commun de :

1/ Devenir membres officiels et légaux et de la France Insoumise.

2/ Elire leurs représentants. 

3/ Débattre librement et voter les orientations politiques et les priorités budgétaires associées.


Voulez-vous partager la pétition ?