Exigeons qu'Hydro-Québec protège les paysages des Cantons de l'Est

0 a signé. Prochain objectif : 200 !
Quand elle atteindra 200 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être inscrite comme pétition recommandée !
Charlotte RIMAUD a lancé cette pétition adressée à Hydro-Québec et à

Hydro-Québec s'apprête à défigurer les paysages des Cantons de l’Est en augmentant la puissance de la ligne électrique allant de Cleveland à Waterloo, de 49kV à 230kV.

Le projet prévoit de remplacer les poteaux en bois existants par des pylônes métalliques de 100 à 145 pieds de hauteur (35 à 44m), visibles à des kilomètres à la ronde.

Il prévoit de passer à travers une zone résidentielle, alors qu’il est maintenant prouvé que le rayonnement électro-magnétique produit par ces lignes peut avoir un impact grave sur la santé, en particulier en augmentant le risque de leucémie pour les enfants.

Et pourtant, il existe des solutions.

Ce projet, en l’état, va imposer aux habitants un risque avéré et une inquiétude permanente pour leur santé, et défigurer ce paysage idyllique, entre les plaines fertiles de la Montérégie et la montagne de Shefford, déjà sous pression à cause du développement résidentiel.

Malgré une consultation publique et l’animation d’un comité de travail avec des résidents et des représentants des autorités locales, la position de l’entreprise sur son tracé original ne bouge pas.

Et pourtant, il existe des solutions.

L’ensemble de ces impacts négatifs pourraient être presque totalement annulés si la ligne était enfouie, réduisant à néant l’impact visuel, diminuant le rayonnement électromagnétique à des niveaux difficilement détectables… Mais Hydro-Québec refuse, avançant des coûts très élevés sans toutefois présenter aucun calcul, estimation, ou étude expliquant ces sommes, malgré les demandes répétées du comité de travail.

Nous demandons donc à Hydro-Québec d’honorer ses engagements et d’opter pour une solution de moindre impact sur le plan social, paysager, et de la santé, en enfouissant la ligne sur l’ensemble de la section Cleveland-Waterloo ou, dans les endroits où cette option est prouvée infaisable du fait de contraintes techniques, de réduire l’emprise et la hauteur des structures (portiques) autant que techniquement possible, en évitant largement toute zone résidentielle.

Nous demandons aux MRC de la Haute-Yamaska et de Brome-Missisquoi, et aux mairies de la Ville de Bromont et du Canton de Shefford, de protéger leurs habitants et leurs territoires, en exigeant qu’Hydro-Québec enfouisse cette ligne tel que décrit ci-dessus.

Enfin, nous demandons à Hydro-Québec d’appliquer ce principe de solution de moindre impact dans tous ses projets présents et futurs, afin que le développement de l’énergie de la Province se fasse dans l’harmonie et le respect de la nature et des habitants.

 

0 a signé. Prochain objectif : 200 !
Quand elle atteindra 200 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être inscrite comme pétition recommandée !