Pétition fermée

Défendons nos soins et notre santé! Non à la fermeture des CMP de Caluire et de Neuville!

Cette pétition avait 78 signataires


Sauvons nos hôpitaux, défendons nos soins !

Non à la fermeture des CMP de Caluire et de Neuville !

La 5e circonscription de Lyon voit deux de ses six CMP (Centres Médico-Psychologiques) menacés de fermeture d’ici l’été 2017.

Les centres médico-psychologiques sont des structures permettant d’assurer des soins psychologiques réguliers sous forme de consultations ou d’ateliers thérapeutiques groupaux. Cette prise en charge pluridisciplinaire s’ajuste aux projets, conditions de vie ou difficultés psychologiques de chaque personne, l’objectif principal étant de maintenir l’autonomie et l’insertion sociale des patients. Cette prise en charge s’inscrit dans des soins de proximité et est réalisée en lien avec différents partenaires sociaux (crèches, écoles, PMI, MECS, etc.)

       Les CMP de Caluire et de Neuville accueillent plus de 500 enfants et adolescents venant de 11 communes différentes. Sans l’accès à des soins de proximité, ces fermetures impliqueraient une rupture des soins de la plupart des familles concernées, ou une désertion scolaire et sociale avec pour conséquence une hospitalisation pour ces enfants ou adolescents. Le travail indispensable de prévention et de soin mené en partenariat avec les acteurs sociaux serait inexorablement démantelé.

       La direction de l’hôpital du Vinatier a annoncé que les locaux des CMP de Caluire et de Neuville seraient fermés dans l’été 2017 puis vendus, sans aucune concertation avec les professionnels et équipes de terrain. L’accès aux soins en psychiatrie ne cesse de se dégrader, et inquiète les professionnels de santé qui se sont dernièrement mobilisés pour manifester leur désaccord (pétition de février 2017 des psychiatres du Vinatier transmis à Marisol Touraine). Depuis la loi HPST de 2012, les hôpitaux ne conçoivent plus leurs programmes de soin selon la singularité des personnes, mais selon une logique d’entreprise en fusionnant les services pour mieux supprimer les activités et les effectifs soignants, et en imposant des économies comptables. Ces aménagements intensifient la souffrance au travail et se sont par ailleurs soldées par 11 suicides d’infirmiers depuis janvier 2016.

       Ces fermetures sont également la conséquence directe de 212 millions d’euros contractés sous forme d’emprunts toxiques par les différents services hospitaliers du département, dont le Vinatier.  Les emprunts toxiques sont des contrats constitués de 2 types d’emprunts définis par deux périodes différentes : dans la première (3 à 4 ans), l’emprunteur dispose de taux d’intérêts fixes et avantageux ; et dans la seconde (10 à 20 ans), ces mêmes taux sont cette fois soumis à la spéculation financières (parité entre différentes monnaies, inflation…), et peuvent littéralement exploser (jusqu’à 40%). Le Vinatier se trouve piégé par ces taux démesurés et doit faire des économies au détriment de la santé de nos enfants ! Car ne tombons pas dans le piège : d’autres fermetures et restriction d’activités sont prévues dans les prochaines années !

       Notre santé n’est pas une marchandise, et l’hôpital n’a pas vocation à être géré comme une entreprise ! Soutenons des soins de qualité, stoppons la fermeture de nos établissements de santé !

 



chiavazza.fonton2017@gmail.com compte sur vous aujourd'hui

chiavazza.fonton2017@gmail.com a besoin de votre aide pour sa pétition “Hubert Meunier : Défendons nos soins et notre santé! Non à la fermeture des CMP de Caluire et de Neuville!”. Rejoignez chiavazza.fonton2017@gmail.com et 77 signataires.