Victoire

Résidence permanente pour / Permanent Residency for Tatiana Proskurina

Cette pétition a abouti avec 1 253 signatures !


Tatiana Proskurina risque la déportation en Israël où elle sera soumise à un mariage empreint de violence physique, psychologique et sexuelle qu’elle a fui jadis en s’installant au Canada. Cette expulsion compromettra sérieusement la sécurité de Tatiana, car elle se retrouvera liée à son agresseur qui, jusqu’à ce jour, refuse de lui octroyer le guett (le divorce juif).

Tatiana Proskurina est une femme de 61 ans, mère de deux enfants et infirmière en psychiatrie, résidant au Canada depuis 21 ans. En 2010, un épisode tumultueux de sa vie l’a poussée à poser le geste le plus regretté de sa vie. Elle a commis un délit économique pour résoudre ses problèmes financiers, un choix qui a mis en détresse non seulement ses victimes, mais aussi ses enfants qui sont privés depuis son incarcération de leur pilier familial. Aujourd’hui, Tatiana vit beaucoup de remords en lien avec ses fautes, mais elle est déterminée à faire tous les efforts nécessaires pour réintégrer la société à titre de citoyenne productive. 

Nous sommes des résidents canadiens sérieusement préoccupés pour la sécurité et l’intégrité physique et psychologique de Tatiana dans l’éventualité où elle se retrouverait seule en Israël. Considérant que notre société soutient les valeurs liées à réhabilitation sociale des personnes judiciarisées, nous vous prions Honorable Ahmed Hussen, Ministre de l’Immigration, des Réfugiés et de la Citoyenneté de restituer le statut de résidente permanente que Tatiana a perdu en raison de sa sentence d’emprisonnement et de lui permettre de reconstruire sa vie dans un cadre sécuritaire.

 -       Au nom de tous les signataires, cette pétition sera déposée par la Société Elizabeth Fry du Québec, organisme qui œuvre auprès des femmes judiciarisées depuis 40 ans.

Tatiana Proskurina risks deportation to Israel where she will be subjected to a physically, psychologically and sexually abusive marriage she fled by immigrating to Canada. If expelled, Tatiana will be once again tied to her abuser who, to this day, refuses to grant her the Get (the Jewish divorce) and she is therefore at risk of serious violence.

Tatiana Proskurina is a 61-year old woman, mother of two, and psychiatric nurse who has been living in Canada for the past 21 years. In 2010, a tumultuous life episode pushed her to commit actions, which she will most regret in her life: she perpetrated an economic offense as a means of solving financials difficulties. This choice caused distress to both her victims and to her children (who have been deprived of their mother’s presence since her incarceration). Tatiana is currently living with great remorse about what she did and is determined to make every effort necessary to reintegrate into the Canadian society as a productive citizen.  

We are Canadian residents who are seriously worried for Tatiana’s safety, as well as her physical & psychological wellbeing, should she be forced to return to Israel. Our Canadian society values and prioritizes social rehabilitation for criminalized people. We therefore kindly ask you, Honorable Ahmed Hussen, Minister of Immigration, Refugees and Citizenship, to restore Tatiana’s permanent resident status, which she has lost after being sentenced and imprisoned, thus permitting her to rebuild her life in a safe environment with the support she needs.

- This petition will be presented on behalf of all the signatories by the Société Elizabeth Fry du Québec, an organisation that has been helping women facing problems with the criminal justice system for the past 40 years.



Société Elizabeth Fry du Québec compte sur vous aujourd'hui

Société Elizabeth Fry du Québec a besoin de votre aide pour sa pétition “Honorable Ahmed Hussen : Résidence permanente pour Tatiana Proskurina”. Rejoignez Société Elizabeth Fry du Québec et 1 252 signataires.