Hommage à Adama TRAORE - Que Justice soit faite Contre les violences policières

Pétition fermée

Hommage à Adama TRAORE - Que Justice soit faite Contre les violences policières

Cette pétition avait 110 signataires


Les “ bavures ”, qu’est-ce que c’est ? Une bavure c’est quand, sur une feuille propre, un peu d’encre a coulé : bref, c’est une tâche. La bavure c’est cette petite saleté sur la feuille bien écrite du maintien de l’ordre. Comme si tout allait bien, sauf la bavure. Nous le savons, les méthodes des forces de l’ordre poursuivent un double objectif : D’une part un aspect punitif, non judiciaire, que la Société désire infliger à ceux qui se risque à transgresser ses lois, graver dans la mémoire de la personne interpelée un souvenir tellement désagréable qu’il serait susceptible d’être dissuasif, et d’éviter la « récidive », ou le « passage à l’acte », Pour une autre part, les mauvais traitements visent à faire fléchir la résistance des suspects pour obtenir aveux et/ ou coopération dans certains cas. Dans le jargon policier, ça s’appelle «  ATTENDRIR LA VIANDE », ne riez pas, ne soupirez pas non plus, c’est une expression utilisée, et réelle.  Les violences policières sont donc partie intégrante du métier..   Le « Droit », qu’est ce que c’est ?  Le droit, contrairement à ce qu’on dit en général, n’est pas un ensemble de règles qui s’imposent à tous et que chacun doit scrupuleusement respecter, ça c’est uniquement sur papier. Non, en fait le droit ne devient réel qu’à travers les institutions qui le font exister : l’État, la Justice, les Forces de l’ordre, le trio de tête… Il y a donc 2 vérités.. La « vérité vraie », et la «  vérité judiciaire » qui ne sont pas nécessairement identique, mais qu’importe… La vérité judiciaire l’emportera toujours, car comment condamner un maillon du trio «  ETAT/JUSTICE/FORCE DE L'ORDRE » sans en condamner les 3 ?.. Nous pouvons citer ,comme exemple, toutes les casseroles dont les politiques sont sortis blanchis, toutes les erreurs judiciaire qui n’ont entraîné aucun licenciement, aucune suspension, ni même 30’’ aux infos du soir, toutes les bavures policières passées sous silence, les rendez-vous à la Police des Polices 1 an et demi après les faits…etc .. Ce ne sont pas les forces de l’ordre qui sont un outil au service du droit : C’est le droit qui est un outil au service des forces de l’ordre. Les syndicats policiers ne se cachent pas devant la réalité : ils avouent que faire respecter l’ordre suppose une certaine dose de contrainte, mais ces mêmes syndicats estiment cette violence légitime. En gro, ils nous disent qu’on ne fait pas d’omelette sans casser d’œufs. Mais il serait très intéressant, et surtout URGENT, de s’attarder sur 2 questions : Qui sont les œufs ? Qu’est ce que l’omelette ? Les “ œufs ” qu’il faut casser, pour le trio vu plus tôt, ce sont les “ délinquants ”. Donc on casse les Hommes, on casse les jeunes, car ce sont des «  délinquants » , ils ont commis des infractions, des délits... Aaah.. vous pensiez, vous aussi, que c’était à la Justice de trancher de façon impartiale, et juste ? Que la violence, les coups, les humiliations, les contrôles abusifs, les délits de faciès ne font rien avancer, et que les forces de l’ordre se doivent d’avoir un comportement exemplaire, pour se permettre de « condamner » autrui ?!... Vous pensiez qu’il fallait accorder le bénéfice du doute ? Espérer et croire que les jeunes peuvent changer, s’améliorer, se réinsérer ? Et qu’il fallait les y pousser ? Que ca fonctionnait comme ca ? Vous vous êtes fourfoyez toutes ces années, je suis navrée de vous l’apprendre si brutalement.. Puis il y a aussi les délinquants en devenir, ils n’ont encore rien fait, mais pour la plupart ils habitent en banlieue, dans un quartier dit « sensible », ils sont peut-être arabe, ou noir, ou simplement là au mauvais moment, au mauvais endroit, à côté du mauvais pote, ou ils ont l’air suspect… Et ca suffira amplement à justifier les violences policières. Vous n’y croyez pas ? Et pourtant… Ce cassage d’œuf est donc, pour notre trio, essentiel à la bonne marche de leurs services, parait il que cela est UNIQUEMENT pour notre bien très chers Con-Citoyens… Si, si, je vous assure : Pour la protection de la veuve, et de l’orphelin.. Alors qu’est ce que cela crée ? Ca crée un sentiment d’insécurité dans la population, qui engendre la peur, qui crée la montée de la violence entre nous, l’Islamophobie, le racisme, le rejet, l’exclusion en fonction de la classe sociale.. Et chez nos jeunes, ca crée un lourd sentiment de rejet, d’abandon, de non respect, de non reconnaissance… Et savez vous où ces jeunes iront chercher à combler ces manques ?.. Bien sûre que vous le savez… Comment voulez vous qu’un pays se porte bien, que les jeunes avancent, qu’on avance, si on nous divise, si on joue avec nous comme on jouerai à un jeu d’échec ? “ L’omelette ” qu’il s’agit de défendre n’est évidemment pas notre démocratie qui n’existe plus depuis longtemps ( a-t-elle un jour existé ? C’est un autre débat.. ), ce n’est pas non plus la Liberté, l’Egalité, la Fraternité… Ca c’est juste pour faire jolie. Non, dans le pays des Droits de l’Homme, on défend uniquement le gâteau des têtes dirigeantes.. Les pressions médiatiques qui nous mettent dans un climat anxiogène en appuyant toujours sur les mêmes points afin de nous garder apeuré, divisé, le cassage des œufs… Tout cela est fait pour justifier le pouvoir en place. Un système inégal se perpétue par la violence : c’est là la seule conclusion qu’on puisse tirer de l’existence des “ bavures ” et de la violence policière.    Maintenant que nous savons parfaitement ce que sont les violences commises par les forces de l’ordre, que nous savons le pourquoi du comment, parlons vrai, et en toute connaissance de cause, ca nous changera…   Le 19 juillet 2016, Adama TRAORE a trouvé la mort, suite à une interpellation policière.. Qu’il repose en paix, Allah y rahmo. Son corps n’a toujours pas été remis à la famille. Ce jeune de 24 ans, plein de vie, grand sportif, aurait fait une crise cardiaque… Sa mère s’est vu refuser le droit de voir le corps de son propre fils, car il aurait «  saigné de la bouche, du nez, et des oreilles » ( suite à une crise cardiaque ? Incroyable ! ) Une famille entière est endeuillée, ils pleurent un fils, un frère, un ami, qu’ils ne verront plus jamais sourire… Un homme est mort, victime de violence policière. La colère, l’incompréhension, la peine doit habiter sa famille, ses proches… Il est normal, et nécessaire de demander la « vérité vraie » cette fois ci. Que les personnes impliquées prennent leurs responsabilités, soient démises de leurs fonctions immédiatement, et définitivement, et présentent leurs excuses publique à la famille d’Adama, en leurs apportant la vérité.   Que son âme repose en paix, que sa mort ne soit pas pour rien. REPRENONS LE POUVOIR – LEVONS NOUS POUR NOS DROITS – LEVONS NOUS POUR UN SYSTEME JUSTE ET EQUITABLE   N’oubliez pas : Nous sommes bien + nombreux qu’eux…     Post-Scriptum : « Un article tiré du journal d’un syndicat de police (le Trait d’union n°166, p. 18-19) l’explique ainsi : “ Les violences dont sont accusés les fonctionnaires de police ne sont jamais gratuites ; elles ne sont que la conséquence de la commission d’une infraction, d’un délit, par la personne dont les conditions d’interpellation ou de maintien dans les services de police sont contestées. “ L’honnête citoyen ne se plaint jamais de l’intervention policière qui au contraire le rassure, surtout dans les transports en commun. Le délinquant quant à lui en sera toujours marri, à juste titre. ”  Je vous laisse apprécier ce petit paragraphe à gerber.. «  Elles ne sont QUE la conséquence de… »


Margot compte sur vous aujourd'hui

Margot S. C a besoin de votre aide pour sa pétition “Hommage à Adama TRAORE - Que Justice soit faite Contre les violences policières”. Rejoignez Margot et 109 signataires.