#plusjamaisça!!

#plusjamaisça!!

0 a signé. Prochain objectif : 100 !
Quand elle atteindra 100 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être inscrite comme pétition recommandée !
Groupe Actions Plus jamais ça!! a lancé cette pétition adressée à HAUT COMMISARIAT AUX DROIT DE L HOMME et à

Plus jamais ça!!

Les graves révélations faites, par Walid Nekkiche sur les tortures que le jeune étudiant aurait subies depuis son placement en détention en novembre 2019 Les termes “viol”, “abus sexuels”, “sévices”nous ont horrifier.

Pourtant, les soupçons de torture et de sévices ont toujours pesé sur les prisons et certains corps de sécurité algériens, et les récits de nombreux militants qui ont eu affaire à certains éléments de la police, de la gendarmerie ou de l’ex-DRS (au moins) depuis 2019 sont accablants et interpellent les plus hautes autorités sur l’urgence de faire toute la lumière sur les graves accusations portées contre ces institutions.

Ibrahim Daouadji, figure du Hirak ,avait raconté comment, après avoir été interpellé un de ces interogateurs,avait pris un bâton et menacé de me l’introduire dans le c…”, avouant faire des cauchemars depuis cet épisode.

Avant lui, en octobre 2019, Karim Tabbou, homme politique et acteur du mouvement populaire, avait également affirmé avoir été torturé.

Autre figure du Hirak Brahim Laâlami. a confié, une main dans le plâtre, avoir subi des violences lors de son arrestation

l icône du mouvement baraket ( plusjamaisça!! )Mme Amira bouraoui a subit de mauvais traitements et des insultes le même sort que l artiste et millitante Hania Chabani a subit des attouchement

L’activiste politique Rachid Nekkaz est atteint d’un cancer. Selon le coordinateur national de son parti et son avocat, l’état de santé du détenu s’est gravement détérioré.

Nekkaz est en détention préventive depuis plus d’un an.  

Ainsi, souffre d’un début de cancer de prostate, mais également d’un kyste au foie.La même source a fait savoir que malgré une santé en déliquescence,

D’autres hirakistes, vivant dans d’autres villes du pays, ont dénoncé, pour leur part, de mauvais traitements allant des sévices physiques aux violences psychologiques qui leur ont été réservés dans les fourgons ou les locaux de la police. On se souvient que des dizaines d’Oranais avaient osé porter plainte pour arrestations arbitraires et violences, mais aucune suite ne semble leur avoir été donnée. En tout cas, aucun hirakiste n’a été convoqué pour être entendu sur une plainte qu’il aura déposée. Pourtant, il n’est pas inutile de rappeler que les mauvais traitements physiques ou psychologiques sont prohibés par toutes les lois du monde “Aucun État ne peut autoriser ou tolérer la torture ou autres peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants.

Aucune circonstance exceptionnelle, telle qu’un état de guerre ou une menace de guerre, l’instabilité politique intérieure ou tout autre état d’exception, ne peut être invoquée pour justifier la torture et autres peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants”, stipule la Déclaration sur la protection de toutes les personnes contre la torture et autres peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants, texte adopté par l’AG des Nations unies en 1975 déjà. Chez nous, la Constitution, texte fondamental du pays, stipule dans son article 39 que l’État “garantit l’inviolabilité de la personne humaine. Toute forme de violence physique et morale et d'atteinte à la dignité est proscrite. La torture, les traitements cruels, inhumains ou dégradants, ainsi que la traite des personnes sont réprimés par la loi”. Autrement dit, toute personne reconnue coupable de mauvais traitements sur le citoyen algérien doit rendre des comptes.  

Aujourd’hui, les cas de Walid Nekkiche, d’Ibrahim Daouadji, de Karim Tabbou, de Brahim Laâlami et d’autres Algériens interpellent les autorités, garantes du respect des lois de la République. Que des enquêtes transparentes soient menées sur ces soupçons de mauvais traitements et que lumière soit faite sur ces allégations.

 

 

0 a signé. Prochain objectif : 100 !
Quand elle atteindra 100 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être inscrite comme pétition recommandée !