Pétition fermée

Handicapés:Inégalités du règlement :Supprimons la règle des 70 jours d'absences.

Cette pétition avait 538 signataires


Je vous écris pour porter à votre connaissance un dysfonctionnement dans les principes et les valeurs de la République . L'un des principes fondateurs de notre pays est l'Egalité en droit or les règlements d'aide sociale sont très différents d'un département à l'autre créant de grandes inégalités entre les personnes résidant en foyer d'hébergement.Il existe une règle des 70 jours d'absences autorisées pour convenance personnelle qui oblige la personne hébergée à ne pas quitter son foyer plus de 70 jours/an, ou bien l'association qui gère le foyer verrait son budget diminuer.

Ceci est appliqué en Charente Maritime et ne l'est pas en Dordogne, en Gironde, dans le Tarn, la Savoie, la Vienne et la liste n'est pas exhaustive où le Conseil Départemental accorde toutes les fins de semaine, les congés annuels, les jours fériés et autres sans limitation aux personnes qui veulent rentrer dans leur famille ou tout simplement aller ou bon leur semble.

Cette règle fait subir à nos enfants handicapés une peine supplémentaire en négligeant le droit au respect des liens familiaux, le droit à l'autonomie .Elle ne devrait pas exister.. Le plus important serait donc d'abroger purement et simplement cette règle qui est contraire aux lois de 2005 . Nous sommes conscients que l'effort financier est important pour tous mais une gestion plus souple est possible afin de ne pas pénaliser nos enfants.

 Le résident du foyer d'hébergement doit pouvoir choisir où il désire être en fin de semaine , sans contrainte, comme le souligne la Charte des droits et liberté de la personne accueillie.

Aidez nous, s'il vous plaît, même si le Handicap ne vous touche pas.

Ce cas est de la responsabilité et de la Solidarité de tous.Merci d'avance.



M C compte sur vous aujourd'hui

M C POMMERAUD a besoin de votre aide pour sa pétition “Handicapés : Inégalités dans l'application du règlement d'Aide Sociale des Départements”. Rejoignez M C et 537 signataires.