Pour un retour à un fonctionnement efficace et juste de la Caisse des Ecoles du 15ème

0 a signé. Allez jusqu'à 200 !


Depuis l’été, de graves dysfonctionnements sont constatés au niveau de la Caisse des Ecoles (CDE) de notre arrondissement. Ils affectent le paiement de la cantine, du centre de loisirs et des ateliers bleus. Ces dysfonctionnements sont anxiogènes, précarisent les plus précaires, excluent des enfants de la cantine et mobilisent de manière excessive les directeurs que les parents sollicitent faute d’obtenir des réponses claires de la part de la CDE.

Voici les dysfonctionnements constatés :

1-      L’envoi de la nouvelle tarification 2017-18 aux familles a connu de nombreuses péripéties : erreurs de calcul, retards d’envoi, multiples calculs du quotient familial, relances par les directeurs... Certains parents se sont vus appliqués le tarif 10 et n’ont eu d’autres choix que de retirer leurs enfants de la cantine !  2 mois après la rentrée, il semblerait que la situation s’améliore, mais de nombreux parents ne bénéficient toujours pas d’un tarif correspondant à leurs revenus et paient au-delà de leurs moyens.

2-      Depuis la rentrée, une facturation forfaitaire avec échéancier figé est appliquée sur l’ensemble de l’année. La régularisation sera faite en juillet 2018. Ainsi, les absences de votre enfant (maladie, voyages scolaires, grèves des animateurs, …) ne seront pas déduites de votre facture. De même, si vous devez modifier le rythme auquel votre enfant fréquentera la cantine et les activités périscolaires, vous paierez la même facture jusqu’en juillet.

3-      La CDE aurait entrepris cette année de vérifier les coefficients familiaux calculés par la CAF. Lors de l’inscription, les parents ont donc dû fournir non seulement les attestations de paiement de la CAF mais aussi leurs déclarations de revenus. Cette multiplication des pièces demandées alourdit inutilement les démarches d’inscription, cela ne serait pas le cas dans les autres CDE de Paris.

4-      Fait aggravant : ces changements n’ont pas fait l’objet d’une communication transparente et suffisante de la CDE, entraînant de nombreuses incompréhensions des parents (qui sollicitent fortement les directeurs) et une absence d’écoute au niveau de l’accueil de la CDE.

A ce jour, les différentes tentatives des directeurs, des parents d’élèves FCPE n’ont malheureusement pas obtenu un retour à une situation normale.

Nous, parents d'élèves, demandons :

·         La régularisation des cas litigieux d’ici la prochaine facturation

·         La mise en place d’un calcul de barème plus fluide qui passe notamment par l’allègement du nombre de pièces justificatives demandées lors de l’inscription ainsi que le préconise la modernisation de la relation entre l’usager et l’administration

·         Le retour d’échéanciers de facturations modulables

·         Une communication auprès des parents leur expliquant les nouvelles modalités de facturations, le traitement des dysfonctionnements,

·         Un accusé de réception des mails de réclamation et un engagement sur le temps de traitement de ces réclamations

·         Une gestion décentralisée des absences par les directeurs des écoles

·         Le rétablissement d’un fonctionnement plus efficace de la CDE, en la dotant de moyens en nombre et en compétences suffisants



Ods compte sur vous aujourd'hui

Ods FCPE a besoin de votre aide pour sa pétition “Halte aux problèmes de facturations dans nos cantines”. Rejoignez Ods et 181 signataires.