J'AIME BOIS-LE-ROI, LE BÉTON C'EST "NON" !

J'AIME BOIS-LE-ROI, LE BÉTON C'EST "NON" !

0 a signé. Prochain objectif : 1 000 !
Quand elle atteindra 1 000 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être inscrite comme pétition recommandée !
Eve BORDONI a lancé cette pétition adressée à HABITANTS DE BOIS-LE-ROI ET DEFENSEURS DE L'ENVIRONNEMENT

Nous sommes un groupe de résidents de Bois-le-Roi (77), qui refusons le projet de périmètre d’attente dans le quartier de la gare, et ses conséquences.

Nous demandons le retrait du projet de périmètre d’attente visant à la construction d'immeubles dans le quartier de la gare, dans la modification n°3 du PLU de Bois-le-Roi, et une solution concertée qui protège réellement les parcelles contre la densification immobilière.

J’AIME BOIS LE ROI, LE BÉTON C’EST  NON  !

URGENT : sans votre intervention, le quartier de la gare de Bois-le-Roi pourra bientôt être défiguré par de grands ensembles immobiliers avec parkings extérieurs, implantés sur des terrains accueillant actuellement des habitations individuelles et de vastes espaces verts dont les propriétaires auront été expropriés.

Aujourd’hui le quartier de la gare, demain le vôtre ?

Parmi les conséquences pour vous, Bacots :

  • Destruction du cadre de vie, de l’image et de l’âme de Bois-le-Roi : gâchis environnemental avec la disparition de parcs arborés.
  • Bétonnage et banalisation architecturale : disparition de maisons anciennes de la fin 19ème et début 20ème, qui sont une caractéristique de notre commune, au profit de constructions modernes sans charme, de qualité et pérennité aléatoires.
  • Infrastructures inadaptées : rues, crèches et écoles surchargées, …
  • Difficultés accrues pour circuler en sécurité, stationner, accéder à la gare et à une place dans un train.
  • Baisse de la valeur de vos maisons dans tout Bois-le-Roi.
  • Expropriation possible des propriétaires actuels.

Explications et informations  :

Depuis juin 2019, une modification du plan local d’urbanisme (PLU) est en cours ; Monsieur le Maire prévoit un « périmètre d’attente » sur toute une zone au sud de la gare. Un « périmètre d’attente d’un projet d’aménagement global » est un outil prévu par le Code de L’urbanisme (articles L.123-2 et L.151.41), pour constituer des réserves foncières en vue de projets d’aménagement, et assurer des objectifs quantitatifs de logements et d’équipements.

Il n’est pas un outil adéquat pour protéger l’environnement et la qualité de la vie !

L’objectif décrit dans les documents de la Mairie (comptes-rendus des comités techniques, documents remis à la commission de l'urbanisme, délibération du conseil municipal) est un « projet d’aménagement global », pour la construction de bâtiments publics et/ou de logements (parc privé ou social).

Pour ce projet, Monsieur le Maire envisage d’utiliser les parcelles incluses dans le périmètre d’attente. Pour y parvenir, il peut invoquer l’utilité publique, ouvrant la porte à l’expropriation des propriétaires de ces parcelles.

Auprès du public, l’équipe de la majorité municipale nie en bloc tout ce projet et tente de faire passer le « périmètre d’attente » pour une simple zone de « protection » temporaire.

Cette « protection » ne protège en fait que les promoteurs, déjà prêts à travailler. La durée maximale d’attente est de 5 ans, mais tout peut se faire avant.

Pour protéger ces parcelles contre la densification, il existe des outils appropriés, comme une zone boisée classée.

Les documents de la Mairie (projet de modification N° 3 du PLU) montrent que la majorité municipale actuelle prévoit :

  • une augmentation de la population globale de Bois-le-Roi à 8.086 habitants d’ici 2030;
  • que le secteur de la gare doit « être le lieu d'efforts accrus en matière de densification du tissu urbain » ;
  • que le périmètre « vise principalement à encadrer la densification souhaitée » au sud de la gare (sous forme d’immeubles, avec une composante de logements sociaux) ;
  • que certaines parcelles au sud de la rue Pasteur, dont la « réceptivité est très importante », sont déjà ciblées pour la réalisation de 80 logements sur environ 14.000 m²  (actuellement propriétés privées dotées de parcs boisés).
  • que la limite de hauteur des bâtiments construits peut être supprimée pour « optimiser la constructibilité » (d’où le risque de grands immeubles).

Les termes entre guillemets sont les termes exacts des documents émanant de la mairie.

AUJOURD'HUI LE QUARTIER DE LA GARE, DEMAIN LE VÔTRE !!!

Les documents prouvant tout ceci ont été produits discrètement pendant des mois par des comités techniques auxquels les conseillers municipaux opposés à un tel projet n’ont pas été autorisés à participer.

Pour la réunion publique du 30 janvier 2020, ces documents ont été habilement transformés de façon à occulter complètement le réel projet de densification immobilière, et tout son historique de développement.

 

Pour en savoir plus : Documents et informations consultables sur le site                    www.sauvegardeblr.fr

Réflexions :

A l’heure où personne ne peut plus ignorer les enjeux liés à la sauvegarde de la biodiversité, ni les impacts négatifs sur le bien-être physique et psychique à vivre dans un cadre de vie banalisé et dévasté, notre commune pourrait et devrait devenir exemplaire. Les atouts de Bois-le-Roi sont essentiellement des arbres de grande prestance, la continuité de la forêt de Fontainebleau ; des maisons anciennes caractéristiques, des maisons plus récentes mais qui doivent rester insérées dans la verdure.

Nous sommes opposés à la construction d’ensembles de logements sociaux concentrés. Il existe des solutions alternatives pour créer des logements sociaux en réponse à la loi SRU (Solidarité et Renouvellement Urbain) ; des solutions respectueuses de l’environnement, du caractère de Bois le Roi, du droit des personnes à continuer à habiter leurs maisons. Par exemple: réhabiliter de nombreuses maisons inhabitées à Bois le Roi, que leurs propriétaires acceptent de vendre, et y créer des logements sociaux. Ce serait tellement plus bénéfique pour notre commune, et pour les Bacots actuels comme pour les nouveaux arrivants ; et évidemment moins profitable pour les promoteurs et entreprises immobilières.

EN FAIT, CE QUE LA MAIRIE VOUS INDIQUE VERBALEMENT, POUR TENTER DE VOUS RASSURER, NE CORRESPOND PAS A LA MISE EN OEUVRE DES DÉCISIONS RELATIVES AU PROJET DE MODIFICATION DU PLU N°3 VISANT A LA CONSTRUCTIONS D'IMMEUBLES.

CES DOCUMENTS NE MANQUERONT PAS D'ÊTRE TRANSMIS AUX ADMINISTRATIONS DE TUTELLE SI LE PROCESSUS DE MODIFICATION DU PLU N°3 N'EST PAS STOPPÉ .

 

VOUS REFUSEZ L'IDÉE QUE L'IMAGE DE BOIS-LE-ROI, QUE VOUS AIMEZ, PUISSE SE DÉGRADER ; Vous voulez préserver le cadre de vie de Bois-le-Roi

Vous pouvez demander, avec nous, le retrait du projet de périmètre d’attente visant à la construction d'immeubles dans le quartier de la gare, dans la modification n°3 du PLU de Bois le Roi, et une solution concertée qui protège réellement les parcelles contre la densification immobilière.

AGISSEZ :

En signant cette pétition !

En partageant le lien avec tous ceux qui aiment Bois-le-Roi !

 

0 a signé. Prochain objectif : 1 000 !
Quand elle atteindra 1 000 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être inscrite comme pétition recommandée !