Libérez la fréquence de Soleil FM du piratage, les béninois ont droit à l'information.

0 a signé. Allez jusqu'à 500 !


Déjà plus d'un mois, que nous remarquons le piratage de la fréquence 106 de la Radio Soleil FM. Ce piratage s'est manifesté par le brouillage de certaines émissions de grande audience au début et de toutes les émissions au jour d'aujourd'hui 06 novembre 2017. Depuis le début de cette infraction, j'ai pu me rendre compte le jeudi 02 novembre lors d'une visite à ma Maman à Porto-Novo, que la zone géographique ciblée est la Commune de Cotonou parce que à Porto-Novo, j'ai capté 5/5 la Radio Soleil FM. De ce constat, il ressort que mon droit à l'information, une information juste et véridique, en tant que résident de la Commune de Cotonou, est mis à mal par ce piratage.

Depuis sa création, la Radio Soleil FM a conquit le cœur des béninoises et des béninois. Je peux dire sans me tromper que c'est la radio la plus écoutée au Bénin à l'heure actuelle. Les émissions qui y sont organisées sont de qualité supérieure à la moyenne.

Dans cette situation, moi, un auditeur fidèle à cette radio, je me vois privé de mon droit à l'information garanti par la Constitution du 11 décembre 1990 en son article 8.

De plus, la HAAC (Haute Autorité de l'Audiovisuel et de la Communication) qui est garante et protectrice de la liberté de la presse reconnue et garantie par l'Etat dans la Constitution en son article 24, n'a visiblement pas identifié les auteurs de cette infraction.

Je me fais ainsi du souci parce que si les auteurs ont pu facilement piraté une fréquence légalement attribuée par la HAAC et ne sont pas encore identifiés et traduits devant la Justice après un mois, ils pourraient alors pirater des fréquences plus sensibles comme celles de l'Armée béninoise.

De ce constat, il est clair qu'au-delà de la Radio Soleil FM qui est éprouvée par cette situation, que c'est tout le Bénin qui est menacé. Les béninois ont de quoi avoir peur parce que les objectifs de ces actes de piratage sont inconnus.

Par cette pétition, je demande aux autorités compétentes de faire leur travail afin de retrouver les vilains de la République qui sont auteurs de cette infraction afin que leur soient appliqués la rigueur de la loi.

Plus la situation de piratage durera, et plus certains béninois penseront à juste titre qu'il s'agit d'une affaire d’acharnement contre le promoteur de cette radio qui n'est rien d'autres que l'homme d'affaire Sébastien AJAVON en froid avec le Président de la République Mr Patrice TALON.

Voulant jouir pleinement de mon droit à l'information garanti par la Constitution du 11 décembre 1990 et ne voulant pas que des commanditaires soient désignés à tord ou à raison, ce qui pourrait impliquer d'autres problèmes, je demande aux autorités compétentes qui sont payées à grands frais par l'argent du contribuable béninois de faire leur job. Vous devez trouver au plus vite les auteurs de ce piratage, les punir afin de rassure les béninois qu'ils sont en sécurité.

Signez cette pétition pour contraindre la HAAC à trouver les auteurs de ce piratage  afin que la Radio Soleil FM puissent retrouver sa fréquence et diffuser ses émissions à l'endroit de tous les béninois.

Merci.

 



Willy compte sur vous aujourd'hui

Willy SOSSOUVI a besoin de votre aide pour sa pétition “HAAC: Libérez la fréquence de Soleil FM du piratage, les béninois ont droit à l'information.”. Rejoignez Willy et 477 signataires.