Test obligatoire du Cytomegalovirus avant la conception d'un enfant.

0 a signé. Allez jusqu'à 100 !


Le CMV est un virus de la famille des herpesviridae, un cousin de l'herpès simplex (qui provoque des poussées de boutons de fièvre) ou de la varicelle/zona. Très contagieux, il sévit communément dans les crèches, halte-garderies et autres lieux de garde collective d'enfants. En cause : « il se transmet par contact direct, via tous les fluides corporels contaminés, qu'il s'agisse des larmes, de l'urine ou des selles, » explique le Dr. Olivier Picone, gynécologue-obstétricien à l’hôpital Foch de Suresnes et spécialiste du CMV.

Difficile à identifier, le cytomégalovirus est heureusement généralement sans conséquence chez les enfants comme chez les adultes. Par contre, il peut être plus préjudiciable pour les personnes immuno-déprimées et les enfants à naître, surtout s'il est contracté par la future mère au cours du premier trimestre de grossesse. En effet, si le fœtus est à son tour contaminé, il peut développer des troubles auditifs, voire dans de rares cas, souffrir de handicaps psycho-moteurs.

Le bébé infecté peut présenter un faible poids, avoir des convulsions, mais aussi souffrir de surdité, de déficience visuelle ou de retard mental. Certains parents témoignent d'une mort précoce de leur enfant.

 "Politique de l'autruche"

"La complexité de ce virus est que le foetus n'est pas forcément malade, du moins nous ne nous en rendons pas compte à l'échographie", tente de tempérer Marianne Leruez-Ville. Depuis cinq ans, Yann Champion souhaite qu'un dépistage automatique soit mis en place pour toutes les femmes enceintes. "Aujourd'hui, nous sommes dans une politique de l'autruche, les médecins sont mal informés et considèrent que puisqu'il n'existe aucun traitement, il n'y a aucune raison de dépister", soutient Yann Champion (un père qui a perdu son fils à cause du CMV). "En France, il n'est pas recommandé de parler du cytomégalovirus, mais uniquement de faire part des recommandations d'hygiène", reconnaît Marianne Leruez-Ville.

En gros, on laisse les parents gérer les conséquences du CMV alors qu'une prise de sang avant conception permettrait de limiter une partie du risque.



agnes compte sur vous aujourd'hui

agnes LECOMTE a besoin de votre aide pour sa pétition “gynecologues sages-femmes: Test obligatoire du Cytomegalovirus avant la conception d'un enfant.”. Rejoignez agnes et 4 signataires.