Victoire

Annulation des examens dans les gymnases!

Cette pétition a abouti avec 2 387 signatures !


Nous, gymnasiennes et gymnasiens, et dans une plus large mesure, individus sensibles à leurs revendications, demandons l’annulation des examens de fin d’année pour toutes les filières, la suppression de la double compensation, le bouclement dès à présent des moyennes des branches non sujettes à examen ainsi que l’obtention des titres pour l’ensemble des élèves répondant aux critères de promotion (en considération des deux premiers points).


Nous avons pris l’initiative de lancer une pétition, avec l’espoir de faire entendre les légitimes revendications et la parole des gymnasien.ne.s, premières et premiers concerné.e.s, et pourtant jamais consulté.e.s. Ce texte concerne premièrement les étudiant.e.s vaudois.es mais la situation est similaire dans les autres cantons, nous appelons donc à des mesures uniformes au niveau national, ainsi qu’un soutien de ces revendications dans tout le pays. 

Il nous apparaît en effet que le maintien des examens serait, en plus d’une prise de risque sanitaire inconsciente et excessive (le risque d’une seconde vague de l’épidémie apparaît aujourd’hui comme probable, il convient donc de tout faire pour éviter un tel scénario), une grave atteinte au principe d’égalité des chances, pourtant si cher à tou.te.s et base de notre société démocratique. Les différences de traitement, bien qu’évidemment involontaires, seront manifestes si les examens devaient avoir lieu: 

  • la fracture numérique est encore vive dans notre société. Les personnes les moins favorisées se révèlent le plus souvent les moins formées au numérique, permettant le suivi des cours en ligne. Les gymnasien.ne.s sont certes formé.e.s au cours de leur première année à l’informatique, nombre de foyers ne sont pas équipés de plusieurs appareils. Comment suivre des cours dans des conditions optimales lorsqu’il est nécessaire de partager un ordinateur avec les autres membres de la famille, astreints eux-mêmes au télétravail ou à des cours en ligne?
  • une part non négligeable des élèves, précaires le plus souvent, se voit contrainte de subvenir à ses besoins en pratiquant une activité professionnelle parallèle à ses études. Déjà un défi mettant en péril le bon déroulement de leurs études en temps normal, ces gymnasien.ne.s se retrouvent dans une situation des plus difficiles en temps de crise. Celles et ceux-ci sont en effet exposé.e.s au risque de contamination ce qui génère un stress supplémentaire, cumulé à celui des heures supplémentaires, souvent exigées par leur employeur dans cette période de temps “libre” à leur disposition. Il ne leur reste alors que peu de temps, ni d’énergie pour se mobiliser activement en vue de la réussite de leurs études, touchant à leur fin. L’incertitude dans laquelle ils et elles sont actuellement entretenu.e.s ne fait que rajouter à la charge mentale de celles et ceux-ci. 
  • la situation de crise à laquelle nous faisons, toutes et tous, face aujourd’hui n’a pas qu’un caractère inédit, elle se révèle aussi éprouvante mentalement ainsi que possiblement traumatisante. Dans ces conditions, comment mener à bien son projet d’études? Exposé.e.s au risque de contamination, rongé.e.s par l’inquiétude au sujet de l’état de santé de nos proches, confiné.e.s à notre domicile parfois exigu où les tensions entre les différents membres de la famille peuvent rapidement devenir vives, sans possibilité de décompression et de vie sociale, comment est-il possible de correctement fournir l’effort nécessaire à notre fin de scolarité? Qui plus est, l’incertitude concernant les critères nous permettant de réussir notre année ou non se dévoile comme un piège ; impossible en effet de prévoir, de s’organiser, bref de continuer à mener une vie d’étudiant.e.

C’est pour toutes ces raisons, mais il en existe encore de nombreuses autres, que nous demandons: 

  • l’annulation des examens
  • la suppression de la double compensation
  • le gel des moyennes des matières non sujettes à examen
  • l’obtention des titres de fin d’étude pour l’ensemble des élèves répondant aux critères (compte tenu des deux premiers points).

Les trois autres revendications découlent de l’annulation des examens et sont à considérer comme garantissant une équité de traitement entre tous les élèves en comparaison avec les volées précédentes, ce à fin que les gymnasien.ne.s de 3ème année ne soient pas pénalisé.e.s, étant donné les nombreuses évaluations manquées depuis la fermeture des établissements secondaires.  

Dans l’optique de garantir une égalité de traitement, il apparaît également nécessaire de mettre en place des ajustements à destination des candidat.e.s libres aux titres de fin d’études gymnasiales. Il serait en effet injuste que ces personnes soient pénalisées alors qu’elles font elles aussi les frais de la situation de crise actuelle. 

Nous appelons donc toutes les personnes se sentant concernées, du moins solidaires, à signer cette pétition et à la partager massivement, de manière à faire entendre les revendications énoncées ci-dessus.

Aurélien Baud et Oleg Gafner

 



Aurélien compte sur vous aujourd'hui

Aurélien BAUD a besoin de votre aide pour sa pétition “Guy Parmelin: Annulation des examens dans les gymnases!”. Rejoignez Aurélien et 2 386 signataires.