Pétition fermée

CONTRATS AIDES Supprimés / CREDITS politique de la Ville amputés

Cette pétition avait 8 signataires


Cette suppression des dispositifs de contrats aidés, décision prise par le gouvernement de M. MACRON, constitue une nouvelle atteinte au service public et plus particulièrement à l'aide apportée par les collectivités aux équipes éducatives pour améliorer les conditions d'accueil des enfants.

 Pour notre part, nous considérons qu'avec ces emplois aidés, et même si cela devrait relever de moyens mis en œuvre par l'Education Nationale, notre Ville était dans un rôle important de soutien pour une meilleure situation, tant pour les enfants que pour les enseignants, avec souvent près de 30 élèves par classe.

 Le Gouvernement applique la double peine aux écoles, d'une part, en supprimant ces emplois aidés, et d'autre part, en réduisant les moyens des collectivités, diminuant ainsi les possibilités de recrutement des personnes titulaires de ces contrats dans nos communes.

 Ces suppressions toucheront également de nombreux autres domaines, et notamment le tissu associatif.

 Pour notre part, nous considérons urgent de réagir et de demander au Gouvernement de revenir sur cette décision totalement scandaleuse, prise sans concertation

Nous appelons les parents d'élèves, les équipes éducatives et les élu-e-s locaux à exprimer leur opposition à ces décisions par tous les moyens à leur disposition.

 ar ailleurs, nous nous associons à la signature de la Lettre ouverte adressée au président de la République, lui demandant de revenir sur sa décision d’annuler des crédits à la politique de la ville, sur le budget 2017 de l’Etat. D’ores et déjà ce sont 46,5 millions d’euros qui ont été retirés  des programmes d’actions des associations intervenant dans les quartiers prioritaires.



Sophie compte sur vous aujourd'hui

Sophie MOISY a besoin de votre aide pour sa pétition “Groupe des Elu-e-s sensibilité communiste du Mans: CONTRATS AIDES Supprimés / CREDITS politique de la Ville amputés”. Rejoignez Sophie et 7 signataires.