Prévoir un budget visant à intervenir auprès des enfants victimes de violence conjugale

Prévoir un budget visant à intervenir auprès des enfants victimes de violence conjugale

0 a signé. Prochain objectif : 100 !
Quand elle atteindra 100 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être inscrite comme pétition recommandée !
Myriam BROSSEAU a lancé cette pétition adressée à Groupe d’action gouvernementale (Budget gouvernemental pour les violences conjugales) et à

Cette pétition est faite à l'attention du Gouvernement CAQ et du Groupe d'action gouvernemental (Mme Geneviève Guilbault, Mme Isabelle Charest, M Simon Jolin-Barette, M Lionel Carmant, M Ian Lafrenière, Mme Isabelle Lecours, M Sylvain Lévesque) pour ouvrir la communication sur les enfants victimes des violences conjugales et l'importance d'intervenir auprès d'eux. Avec l'annonce du nouveau budget pour contrer l'enjeu des violences conjugales, il est primordial de les considérer. 

Cette pétition se veut une demande d'un Plan de financement (2021) visant la prévention et l'intervention au sujet des violences conjugales subies par les  enfants de moins de 13 ans dans le budget gouvernemental attribué aux violences conjugales.

"Dans l’optique de la santé publique, la prévention primaire cherche à réduire le nombre de nouveaux cas de violence entre partenaires intimes et de violence sexuelle en s’attaquant aux facteurs qui rendent probable la première manifestation de ces violences. La prévention primaire doit donc d’abord repérer les déterminants présents « en amont » pour pouvoir les traiter." (1)

Cette prévention primaire commence auprès des femmes et des enfants victimes de violences conjugales et pas seulement auprès de ceux qui perpétuent la violence. Il importe de sortir les victimes de leur maison suite aux agressions vécues.  Il s'agit de leur offrir une sécurité et d'investir dans des méthodes de prévention et d'intervention pour sortir les victimes de ces situations néfastes et potentiellement dangereuses pour leur vie. Il est important de préciser que les enfants ont peu de repères mis-à-part leur parent et qu'il peut leur être extrêmement difficile comprendre de quoi ils sont victimes et d'aller chercher l'aide adéquate.

Se faisant, les enfants restent dans des contextes familiaux inadaptés sans suivi quelconque. Avec un Plan de financement, il sera possible de faire de la recherche et d'intervenir auprès d'eux de manière sécuritaire et efficace.

La question de la reproduction transgénérationnelle montre l'importance du fléau que représente les violences conjugales. "Autrement dit la possibilité en tant qu'adulte de transmettre ce qui a été vécu durant l'enfance et qui n'a pu être ni parlé, ni symbolisé, et se traduisant donc par des passages à l'acte à l'encontre de ses propres enfants et d'autres adultes."(1) En effet, ayant été victime de violence à un jeune âge, l'enfant développe certains facteurs de risque de lui-même faire preuve de violence ou en être victime en vieillissant.

Cette pétition se veut courte par souci de simplicité et de clarté. 

1 et 2 : ces citations sont tirées du rapport suivant

ORGANISATION MONDIALE DE LA SANTÉ. "Prévenir la violence exercée par des partenaires intimes et la violence sexuelle contre les femmes Intervenir et produire des données", Bibliothèque de l'OMS, 2010, http://apps.who.int/iris/bitstream/handle/10665/75201/9789242564006_fre.pdf;jsessionid=0C188DFA5FA80626CE915C71481808A8?sequence=1 

 

 

0 a signé. Prochain objectif : 100 !
Quand elle atteindra 100 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être inscrite comme pétition recommandée !