Pour un RIC sur la gratuité des transports publics de la Métropole grenobloise

0 a signé. Prochain objectif : 1 000 !

La commune EST À NOUS !
La commune EST À NOUS ! a signé la pétition

Selon une étude réalisé en 2018, d’ici 2050, nous subirons une multiplication par 15 du nombre de jours de canicules (température supérieure à 35°) : 3 jours aujourd’hui, 43 jours en 2050. A la moitié du siècle, les Grenoblois seront confrontés à une intensification de la chaleur en ville, des risques d’inondation accrus, des feux de forêts plus fréquents, 50 % à 86 % de chutes de neige en moins.

Chaque jour, 350 000 véhicules rentrent et sortent de l’agglomération grenobloise, et le flux n’arrête pas de monter. 15 % de véhicules en moins suffiraient à désengorger la métropole.

Une étude de l’INSERM (juin 2019) estime que la pollution aux particules fines était responsable de 145 décès par an dans l’agglomération grenobloise. Une réduction de 20 % des particules fines permettrait de réduire d’un tiers la mortalité attribuable à ces particules.

Se contenter de demi-mesures, c’est aggraver une situation déjà préoccupante. En prenant les transports en commun, les usagers :
- contribuent à réduire la pollution et l’engorgement des routes
- rendent service à l’ensemble de la collectivité.
Associée à une offre de qualité, l’expérience montre que la gratuité des transports publics est un moyen très efficace  pour changer les habitudes de transports.

Il faut arrêter avec les consultations de façade.
Nous voulons un Référendum d’Initiative Citoyenne (RIC) sur la gratuité des transports publics de la Métropole grenobloise.