Où est la sécurité des enseignants?

Où est la sécurité des enseignants?

0 have signed. Let’s get to 100!
At 100 signatures, this petition is more likely to be featured in recommendations!
Sylvain Bergeron started this petition to Gouvernemetn du Québec

Qui protégera les enseignants?
 
Le Ministère de l'éducation et le Ministre Roberge ont décidé d'ouvrir les écoles primaires afin d'ajouter au réseau de garde et permettre le retour des travailleurs; les enfants étant souvent moins affectés par le COVID. 

Pensez-vous vraiment qu'après plus de 6 semaines de congé à "rien" faire, les élèves seront réceptifs et concentrés avec un masque dans le visage en permanence? Et oui, l'enfant oublie et va vouloir agacer son voisin "Touché! Je viens de te donner le cororavisus!" Et c'est la débandade dans la classe!  Voilà à quoi vont ressembler les journées à l'école M. Roberge. De la discipline et très, très peu d'apprentissage en classe. 

Parlons un peu des apprentissages. Les élèvent seront invités à faire des travaux et à se corriger eux-même pour ne pas favoriser la propagation entre les élèves?  Les professeurs ne pourront ramasser les travaux sans risquer de contaminer toutes les feuilles et/ou se contaminer eux-mêmes? Les professeurs seront appelés à demeurer derrière une aire de protection et ne pourront intervenir que verbalement si deux élèves ou plus s'agacent et/ou se touchent? Et faites-nous confiance quand je vous dis que c'est exactement ce qui va se passer. L'enseignement académique dans tout cela?  Difficile d'avoir l'attention d'un bout de choux de 8 ans quand il est davantage concentré sur son masque que sur les explications en classe. 

Ne dites-pas que vous le faites pour le bien de l'éducation des enfants car cela s'apparentra davantage à un service de garde qu'à un enseignement académique. En fait, les enfants qui travailleront à la maison apprendront davantage que ceux qui se rendront à l'école, c'est une certitude!

Quant aux enseignants, le ministre de l’Éducation se fie aux écoles pour gérer le casse-tête du retour en classe à compter du 11 mai, arguant l'autonomie des commissions scolaires pour se débarrasser de cette patate chaude qu'est la gestion de la distanciation sociale dans un milieu déjà débordé et incapable de gérer même la moitié des élèves.

M. Roberge, il y a longtemps que vous n'avez pas visité une école primaire je pense. Les crochets ou ils accrochent leurs vêtements sont séparés par 6 pouces seulement, les bottes, boîtes à lunch, les sacs d'école et autres objects sont souvent empilés les uns sur les autres.

Or, comment les écoles géreront les enfants qui reviendront après 1 ou 2 semaines - alors que les classes sont "formées"? Je vous parie qu'ils les entasseront dans des classes au grand dam des enseignants qui auront déjà de la difficulté à faire respecter la distanciation sociale. Tout cela jusqu'à juin, lorsque le beautemps sera au rendez-vous et que les écoles seront vides car les enfants préféreront aller à la piscine qu'à l'école!

Vos statistiques portent souvent sur les 60 ans et plus. Qu'en est-il des 50, 55 ou 58 ans maintenant? Qu'en est-il de ceux qui meurent et sont plus jeune encore? Sommes-nous vraiment qu'une statistique pour vous - un mal nécessaire? Comment faites-vous pour ouvrir les écoles alors que le Gouvernement du Canada et notre plus proche province nous souhaite bonne chance?

Pour finir, les règles de la CNESST sont claires: "En ces cir​constances particulières, la CNESST tient à vous rappeler l’importance de prendre tous les moyens pour protéger la santé et assurer la sécurité des travailleurs et travailleuses."

Or, le Ministre Roberge, notre employeur, se lave les mains et ne fournira aucune protection aux enseignants et enseignantes et de ce fait, contrevient à sa propre règle de protéger les travailleurs du milieu de l'enseignement!

Faisons prendre conscience au gouvernement du Québec que l'ouverture des écoles en mai est irréaliste et dangereux pour les enfants, les familles et les enseignants. Faisons-prendre conscience au ministre Roberge de la précarité dans laquelle les enfants, leur famille, et les enseignants seront mis.

Dis-vous bien une chose!  La grenouille sera ébouillantée avant que vous réalisiez qu'il est trop tard. Lorsque vous prendrez la décision de "refermer" les écoles à cause de nouveaux foyers d'éclosion, les effets se feront sentir sur plusieurs semaines ... et des personnes (derrières vos statistiques) auront perdu la vie!

Envoyons un message clair au gouvernement du Québec et au ministre Roberge.

0 have signed. Let’s get to 100!
At 100 signatures, this petition is more likely to be featured in recommendations!