Suspension du Maire de Marseille

0 a signé. Allez jusqu'à 1 500 !


Appel à la suspension et révocation du Maire de Marseille

Nous, habitants de Noailles, de France, de Marseille et d’ailleurs sommes solidaires des victimes de la catastrophe de l’effondrement des immeubles le 5 novembre, rue d’Aubagne, dans le quartier Noailles à Marseille. Nous sommes solidaires des centaines de sinistrés des immeubles évacués dans plusieurs quartiers de Marseille, et des milliers de familles victimes de l’habitat dégradé qui partout souffrent de la peur et de l’inconfort dans les immeubles vétustes mal entretenus.

Nous dénonçons la violence supplémentaire infligée aux victimes par la brutalité et les mensonges de la communication de la municipalité lors de la conférence de presse du mercredi qui a suivi la catastrophe. Nous leur exprimons notre soutien fraternel.

Nous demandons à l’Etat et aux agents de la municipalité de tout mettre en œuvre pour atténuer les souffrances de nos voisins sinistrés et victimes de ces dysfonctionnements et de ce mépris, en situation d’urgence.

Le Maire de Marseille refuse de démissionner.

Nous demandons au Gouvernement la suspension de ses fonctions de Maire, sans délai, du fait de sa responsabilité, du déni de réalité qui a été exprimé, et de l’urgence de la situation en matière de secours aux victimes et de confiance envers les institutions.

Nous appelons au rétablissement au plus vite d’une confiance démocratique envers une municipalité et une métropole renouvelées pour la deuxième ville de France, par l’organisation d’élections municipales à la suite de la démission ou de la révocation de ce Maire irresponsable.

La responsabilité pénale et politique de la municipalité de Marseille est clairement engagée :

·         Sur le cas particulier et meurtrier des immeubles effondrés, une instruction pénale est en cours, l’un appartenait à la ville avec défaut d’entretien depuis plusieurs années (le n°63) et la dangerosité de l’autre était clairement établie (le n°65). L’enquête définira les responsabilités pénales, et le Maire ne pourra s’y soustraire.

·         Sur le cas général de la politique de lutte contre l’habitat indigne, la défense de la municipalité l’accable puisqu’elle reconnaît l’existence de milliers de cas d’immeubles fortement dégradés (40.000 logements !), revendique mobiliser une ambition et des moyens qu’elle juge « énormes » mais qui se révèlent dérisoires, et revendique une politique qui ne traite que quelques dizaines de cas par an. Alors que nouveaux vieux immeubles mal entretenus se dégradent toujours chaque année.

Ces dysfonctionnements sont liés et procèdent d’un même mal, celui de mépriser la gravité des situations qui touchent l’habitat des pauvres.

Nous, habitants et amis de Marseille, nous déclarons en danger permanent du fait de cette irresponsabilité. La situation créée a répandu la peur au pied de nos vieux immeubles, et détruit la confiance envers les institutions. L’Etat ne doit pas être complice.



Collectif autonome compte sur vous aujourd'hui

Collectif autonome a besoin de votre aide pour sa pétition “Gouvernement: Suspension du Maire de Marseille”. Rejoignez Collectif autonome et 1 010 signataires.