Cessez la souffrance des réfugiés syriens aux frontières Maroco-Algérienne.

0 a signé. Allez jusqu'à 100 !


Les autorités frontalières algériennes et marocaines empêchent  deux groupes de demandeurs d’asile syriens de quitter la zone frontalière située près de la ville marocaine de Figuig, a déclaré aujourd’hui Human Rights Watch. Ces Syriens, y compris des femmes et des enfants, ont été retenus sur place depuis le 18 avril 2017, dans des conditions déplorables, a ajouté Human Rights Watch.

Selon le bureau du Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) au Maroc, ces deux groupes comprennent au total 55 personnes, dont 20 femmes – deux d’entre elles enceintes de plusieurs mois – et 22 enfants. Une des femmes a accouché dans la zone frontalière dans la soirée du 23 avril. On ignore si elle a bénéficié d’une assistance médicale. Les autorités des deux pays devraient conjointement assumer leurs responsabilités, envisager des demandes de protection en fonction des préférences des demandeurs d’asile syriens et veiller à leur garantir un accès aux services nécessaires, en particulier aux femmes enceintes et allaitantes.

Revendications : 

_ Installer un campement en attendant de trouver une solution. 
_ répondre aux  besoins de nourriture, d'eau , et de soins. 
_ l'hospitalisation des personnes dans le besoin, et des femmes enceintes.

_ Ouvrir les négociations avec le gouvernement algérien pour trouver un accord et mettre terme à cette crise humanitaire. 



Humanité compte sur vous aujourd'hui

Humanité a besoin de votre aide pour sa pétition “gouvernement marocain : Cessez la souffrance des réfugiés syriens aux frontières Maroco-Algérienne.”. Rejoignez Humanité et 20 signataires.