Interdiction de la distribution intempestive des sacs plastiques en caisse

0 have signed. Let’s get to 100!


Tous les commerces du Gabon, en passant du petit détaillant du quartier aux grandes surfaces, fournissent à leurs nombreux clients des sacs plastiques pour le transport des vivres et autres produits.

Depuis le 1er juillet 2010 au Gabon, une décision gouvernementale interdit l’usage de sachets non recyclables et non biodégradables. Pour les commerçants, il s’agit de fournir des sacs ou sachets conformes à la réglementation.

Une mesure à portée environnementale dans la mesure où au niveau des océans notamment, le mélange de déchets plastiques de tailles diverses a un impact considérable sur le milieu. Les sacs échappent souvent aux flux de gestion des déchets et s’accumulent dans l’environnement, en particulier sous forme de déchets marins. Or, les déchets sont de plus en plus reconnus comme un problème mondial majeur, représentant une menace pour les écosystèmes marins et certaines espèces telles que les dauphins et les phoques, qui s’y empêtrent, s’étranglent et se noient. D’autres les ingèrent, comme les tortues qui confondent sacs plastiques et méduses. Décomposées en petites particules, ces matières sont aussi soupçonnées d’avoir un effet négatif sur la fertilité et de provoquer des maladies cancéreuses chez l’homme.

L'introduction des sacs biodégradables dans le marché gabonais semblait donc être la solution à ses nombreux maux environnementaux, sanitaires et d'insalubrité. En effet, ils sont conçus pour se dégrader sur une période variant entre 3 à 12mois, contre 20 à 100 ans pour leur homologue plastique. Or, les sachets biodégradables sont actuellement en dégradation dans la nature. Ce constat amer est dû à l'absence de sensibilisation des populations sur ce nouveau produit et aussi à l'absence d'unité de recyclage.
En attendant de disposer d'une unité de recyclage, nous recommandons d'interdire la distribution intempestive des sacs en caisse dans tous les commerces du pays. La chaine de magasins Casino, au Gabon, ne fournit plus de sacs en caisse.

Nous appelons l'état gabonais à généraliser cette pratique à tous les commerces.

Signez la pétition pour interdire la distribution intempestive des sacs plastiques en caisse.



Today: Plast Mandji is counting on you

Plast Mandji needs your help with “Gouvernement gabonais-ministère de l'environnement et du développement durable : Combattre la pollution plastique”. Join Plast Mandji and 46 supporters today.