Que les prestataire d'aide sociale aient les même droits et dignité que tout le monde

Que les prestataire d'aide sociale aient les même droits et dignité que tout le monde

0 a signé. Prochain objectif : 100 !
Quand elle atteindra 100 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être inscrite comme pétition recommandée !
Marc-André DROUIN a lancé cette pétition adressée à Gouvernement du Quebec et à

Bonjour monsieur le premier ministre,

 

Si je me permets de vous écrire aujourd’hui, c’est pour mettre en lumière une situation malheureuse et complètement injuste qui a duré déjà trop longtemps au Québec. En 2020, cela doit cesser car c’est inhumain et complètement immoral. Je parle bien entendu des montants amputés des prestataires d’aide sociale si 1 de ces conditions sont remplies

Le prestataire habite depuis plus de 12 mois avec une amoureuse
Le prestataire se marie (effectif dès le mariage, même sans 12 mois de cohabitation)
Le prestataire met au monde un enfant (effectif dès le mariage, même sans 12 mois de cohabitation)
Le prestataire reçoit un dédommagement de la SAAQ ou de toute autre nature
 

Vous savez, les prestataires d’aide sociale sont des gens démunis qui vivent dans la précarité la pauvreté la plus absolue et sont des gens qui n’ont pas grand-chose dans la vie. Certains n’ont pas d’amis, pas de liens familiaux, certains vivent dans la rue. Ils ont même le droit d’être stigmatisés par les autres comme des profiteurs paresseux qui ne font rien pour s’en sortir, voire même qui aiment se faire entretenir par le gouvernement. Rien n’est plus faux que de dire cela puisque la plupart des gens sur ces aides de dernier recours sont des gens souffrants qui ont pour la plupart un handicap mental ou physique qui les empêchent de participer collectivement à la société.

Mais ces gens ne sont pas moins des humains pour autant. Ils ont les mêmes besoins que tout le monde et ont droit à la même dignité que tous. C’est pourquoi je trouve aberrant que ces gens déjà si affaiblis dans la vie n’aient pas le droit à l’amour. Pourquoi dis-je cela ? Je vous explique.

Une personne prestataire de l’aide sociale qui se met en couple avec une autre personne, et qui choisis de déménager avec sa douce moitié se voit pénalisé car en effet, si la cohabitation amoureuse dure plus de 12 mois, le prestataire se voit amputé de son aide sociale dépendant de ce que le conjoint(e) gagne. En effet, le gouvernement décide qu’à deux, c’est par exemple 1800$ qui est permis. Si l’autre gagne 1500, le gouvernement remettra 300$ au couple pour équivaloir le 1800$. À l’inverse, si la personne qui travaille gagne 2000$, le prestataire n’aura plus rien du tout, se retrouvant alors totalement à la charge de la personne qui travaille, ce qui est complètement illogique et inacceptable !

Qui veut prendre en charge toutes les dépenses de l’autre ? Alors que c’est de l’argent que cette personne a gagnée en allant travailler ! Chacun devrait avoir son autonomie financière afin de garder sa dignité, sa fierté mais aussi le contrôle de ses finances, indépendamment du statut financier de l’autre ! Une personne qui vit chez ses parents se voit couper de 100$ par mois mensuellement, alors pourquoi une personne vivant avec l’élu de son cœur se verrait amputer de sa prestation en tout ou en partie ? On ne peut pas demander à un amoureux ou une amoureuse cela alors que même les parents ne font même pas cela pour leur enfants ! C’est un vrai tue-l’amour !

D’ailleurs, quelle est la différence entre deux colocataires qui vivent ensembles, couchent ensemble, dont un est prestataire de l’aide sociale vs un couple qui reste ensemble et qui s’aiment, dont un est prestataire de l’aide sociale ? Les besoins restent les mêmes et les factures coûtent la même chose ! Alors pourquoi dans le premier cas, personne ne serait coupée, mais dans le second, quand l’amour est là, il y aurait une coupure en guise de punition ?

L’amour est un droit FONDAMENTAL que tout le monde mérite ! C’est aussi vital que de respirer et il est entièrement injuste de demander à un prestataire de renoncer à son histoire d’amour juste car il est prestataire de l’aide sociale. Combien de couples se sont ainsi déchirés ?  La situation est tout autant pire si les 2 amoureux sont prestataires de l’aide sociale ! Le montant est combiné, et réduit, puis versé dans un seul compte ! Qui a décidé de cette aberration ???

Premièrement, comme dit précédemment, les prix ne changent pas mystérieusement quand on est en couple, ni nos besoins personnels, alors déjà qu’avec les montants les prestataires on de la misère à joindre les deux bouts, si en plus on ampute le montant, rien ne va plus.

Deuxièmement, cela ouvre la voie à des relations de contrôle, de violence accrue, de détresse et de violence conjugale ! Pourquoi ? Parce que le montant est versé à un seul des 2 prestataires, laissant un des deux complètement soumis, dépendant de tous les agirs de l’autre. Si le prestataire responsable dilapide tout dans les jeux de hasard, l’autre prestataire ne peut rien faire. Si violence il y a, comment le prestataire lésé peut s’en aller et fuir ? Il n’a aucune liquidité, aucune autonomie, RIEN !

Je ne parle même pas du fait qu’un prestataire n’a pas le droit de se marier… Car s’il se marie, il devient automatiquement à la charge de sa douce moitié dès le mariage, peu importe si cela fait 12 mois ou moins qu’ils sont ensembles. Pareil pour les enfants… Un prestataire qui a un enfant avec une personne qui travaille se voit dans les mêmes conditions désastreuses de coupure.

Vous savez, l’amour, tout le monde y a droit. On choisit les gens avec lesquels on se met en couple avec notre cœur. Le gouvernement n’a absolument rien à voir avec cela et toute personne, prestataire de l’aide sociale ou non devrait avoir le droit de se mettre en couple avec la personne de son choix sans que cela n’ait d’incidence sur le montant d’aide qu’on lui verse. On ne mélange pas amour et argent, ça ressemble presque à de la prostitution. Aucune personne ne devrait avoir à se priver d’une belle histoire d’amour à cause de ces règlements stupides et aucune personne ne devrait avoir un rapport de force sur l’autre avec l’argent dans un couple.

 

Merci de remédier le plus rapidement possible à cette injustice qui a trop duré.

 

 

 

0 a signé. Prochain objectif : 100 !
Quand elle atteindra 100 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être inscrite comme pétition recommandée !